CICERON, PRO LEGE MANILIA, CHAP. XIV

Publié le par GO

CICERON, PRO LEGE MANILIA, CHAP. XIV

 

 

XIV. Age uero: ceteris in rebus quali sit temperantia considerate. Unde illam tantam celeritatem et tam incredibilem cursum inuentum putatis? Non enim illum eximia uis remigum aut ars inaudita quaedam gubernandi aut uenti aliqui noui tam celeriter in ultimas terras pertulerunt; sed eae res quae ceteros remorari solent, non retardarunt: non auaritia ab instituto cursu ad praedam aliquam deuocauit, non libido ad uoluptatem, non amoenitas ad delectationem, non nobilitas urbis ad cognitionem, non denique labor ipse ad quietem; postremo signa et tabulas ceteraque ornamenta Graecorum oppidorum, quae ceteri tellenda esse arbitrantur, ea sibi ille ne uisenda quidem existimauit. Itaque omnes nunc in eis locis Cn- Pompeium sicut aliquem non ex hac urbe missum, sed de caelo delapsum intuentur. Nunc denique incipiunt credere fuisse homines Romanos hac quondam continentia, quod iam nationibus exteris incredibile ac falso memoriae proditum uidebatur. Nunc imperi uestri splendor illis gentibus lucem adferre coepit. Nunc intellegunt non sine causa maiores suos, tum cum ea temperantia magistratus habebamus, seruire populo Romano quam imperare aliis maluisse. iam uero ita faciles aditus ad eum priuatorum, ita liberae querimonia de aliorum iniuriis esse dicuntur, ut is, qui dignitate principibus excellit, facilitate infimis par esse uideatur. Iam quantum consilio, quantum dicendi grauitate et copia ualeat, - in quo ipso inest quaedam dignitas imperatoria, - uos, Quirites, hoc ipso ex loco saepe cognouistis. Fidem uero eius quantam inter socios existimari putatis, quam hostes omnes omnium generum sanctissimam iudicarint? Humanitate iam tanta est, ut difficile dictu sit utrum hostes magis uirtutem eius pugnantes timuerint, an mansuetudinem uicti dilexerint. Et quisquam dubitabit quin huic hoc tantum bellum transmittendum sit, qui ad omnia nostrae memoriae bella conficienda diuino quodam consilio natus esse uideatur?

 

XIV. Et voyez encore quelle est, en toute autre circonstance, la modération de Pompée. D'où vient, à votre avis, cette prodigieuse célérité, cette incroyable rapidité de mouvements ? Ce n'est point à l'aide de rameurs plus vigoureux, de manoeuvres jusqu'ici inconnues, ou de vents nouveaux, qu'il est arrivé si vite aux extrémités de la terre ; mais les motifs qui d'ordinaire retardent les autres généraux ne l'ont pas arrêté : il n'a point été détourné de sa route par la cupidité, pour aller s'emparer de quelque riche butin ; par la débauche, pour satisfaire sa passion ; par le charme des lieux, pour se procurer une distraction ; par la renommée de quelque ville, pour contenter sa curiosité ; enfin, par la fatigue même, pour prendre du repos. Ces statues, ces tableaux, toutes ces merveilles dont les villes grecques sont ornées, et que les autres croient devoir enlever, il n'a pas même cru devoir les visiter. Aussi maintenant dans tous ces pays regarde-t-on Cn. Pompée non comme un envoyé de Rome, mais comme un être descendu du ciel ; on commence enfin à croire qu'il a existé autrefois des Romains de cette modération, ce que les peuples étrangers ne pouvaient plus admettre et regardaient comme une tradition mensongère. L'éclat de votre empire brille à présent aux yeux de ces peuples ; ils comprennent que leurs ancêtres, au temps où nous avions des magistrats si modérés, aient mieux aimé obéir au peuple romain que de commander aux autres peuples. D'un autre côté les simples particuliers le trouvent si abordable, il leur donne une telle liberté d'exposer leurs plaintes contre les injustices dont ils sont l'objet, qu'il semble, lui qui par son rang est au-dessus des plus grands, se mettre par son affabilité au niveau des plus petits. Quant à sa prudence, à son éloquence, à l'autorité de sa parole, qualités qui rehaussent la dignité du général, vous en avez jugé vous-mêmes, Romains, à cette tribune. Quelle opinion n'a-t-on pas de sa bonne foi parmi les alliés, quand les ennemis de toutes les nations l'ont regardée comme sacrée ? Son humanité est telle qu'il serait difficile du dire si l'ennemi craint plus son courage pendant la lutte qu'il ne chérit sa clémence après la défaite. Et vous hésiteriez à confier le soin de cette guerre importante à un homme qui semble né, par un bienfait de la divinité, pour achever toutes les guerres de notre temps ?

 

XIV. Age vero,

XIV. Mais allons,

considerate

considérez

qualis sit temperantia

quelle est sa modération

in ceteris rebus.

dans les autres choses.

Unde putatis

D'où pensez-vous

illam celeritatem tantam

cette rapidité si-grande

et cursum

et cette course

tam incredibilem

si incroyable

inventum?

avoir été trouvées (résulter)?

Non enim vis eximia

Car non pas une force extraordinaire

remigum,

de rameurs,

aut quidam ars inaudita

ni un certain art inconnu

gubernandi,

de gouverner un vaisseau,

aut aliqui venti novi

ou quelques vents nouveaux

pertulerunt illum

ont transporté lui

tam celeriter

si rapidement

in terras ultimas;

dans les terres les plus lointaines ;

sed hae res,

mais ces choses,

quae solent

qui ont-coutume

remorari ceteros,

de retarder les autres,

non retardarunt :

ne l'ont pas arrêté :

avaritia non devocavit

la cupidité ne l'a pas détourné

a cursu instituto

d'une route entreprise

ad aliquam praedam,

pour quelque butin,

non libido ad voluptatem,

ni la passion pour quelque plaisir,

non amoenitas

ni le charme des lieux

ad delectationem,

pour quelque distraction,

non nobilitas urbis

ni la célébrité d'une ville

ad cognitionem,

pour la connaissance (pour la connaître),

denique non labor ipse

enfin ni la fatigue même

ad quietem.

pour le repos.

Postremo ille

Enfin celui-ci

ne existimavit quidem

n'a pas même pensé

ea visenda esse sibi,

ces objets devoir être vus par lui,

quae ceteri arbitrantur

que les autres pensent

tollenda esse

devoir être enlevés par eux,

signa et tabulas,

les statues et les tableaux,

ceteraque ornementa

et les autres ornements

oppidorum Graecorum.

des villes grecques.

Itaque omnes quidem nunc

Aussi tous certes maintenant

in his locis

dans ces lieux

intuentur Cn. Pompeium

regardent Cn. Pompée

sicut aliquem

comme quelqu'un

non missum ex hac urbe,

non envoyé de cette ville,

sed delapsum de caelo :

mais tombé du ciel:

nunc denique

maintenant enfin

incipiunt credere

ils commencent à croire

homines Romanos

des hommes romains

hac abstinentia

de cette intégrité

fuisse quodam ;

avoir été autrefois;

quod videbatur jam

ce qui paraissait déjà

incredibile

incroyable

nationibus exteris

aux nations étrangères

ac proditum falso

et transmis faussement

memoriae.

à la mémoire.

Nunc splendor

Maintenant l'éclat

vestri imperii

de votre empire

lucet illis gentibus ;

luit pour ces nations ;

nunc intelligunt

maintenant elles comprennent

suos majores

leurs ancêtres

maluisse non sine causa

avoir mieux-aimé non sans raison

servire populo Romano,

obéir au peuple romain,

quam imperare aliis,

que commander aux autres,

tum quum habebamus

alors que nous avions

magistratus

des magistrats

hac temperantia.

de cette modération.

Jam vero

Mais d'un-autre côté

aditus privatorum

les accès des simples-particuliers

ad eum

vers lui

dicuntur ita faciles,

sont dits être si faciles,

querimoniae

les plaintes

de injuriis aliorum

touchant les injustices des autres

ita liberae,

sont dites être si libres,

ut is,

que celui-ci,

qui excellit principibus

qui l'emporte sur les premiers

dignitate,

par la dignité,

videatur esse par infimis

semble être égal aux derniers

facilitate.

par l'affabilité.

Jam vos, Quirites,

De plus vous, Romains,

cognostis saepe

vous avez reconnu souvent

in hoc loco ipso

dans ce lieu même

quantum valeat consilio,

combien il peut par la prudence,

quantum gravitate

combien par l'autorité

et copia dicendi,

et l'abondance de parler (de sa parole),

in quo ipso

ce en quoi même

inest quaedam dignitas

il y a une certaine dignité

imperatoria.

de-général.

Quantam vero putatis

Puis combien-grande pensez-vous

fidem ejus existimari,

la bonne-foi de lui être crue,

quam hostes

elle que les ennemi;

omnium gentium

de tous les peuples,

judicarint sanctissimam ?

ont jugée très-sacrée?

Jam est humanitate tanta

D'ailleurs il est d'une humanité telle

ut sit difficile dictu

qu'il est difficile à être dit (de dire)

utrum hostes

si les ennemis

timuerint magis

ont craint davantage

virtutem ejus

la valeur de lui

pugnantes,

en combattant,

an dilexerint mansuetudinem

ou ont aimé davantage sa douceur

victi.

étant vaincus.

Et quisquam dubitabit

Et quelqu'un doutera

quin tantum bellum

qu'une si-grande guerre

transmittendum sit huic,

ne doive être reportée à celui-ci,

qui videatur natus esse

qui semble être né

quodam consilio divino

par une certaine volonté divine

ad conficienda

pour achever

omnia bella

toutes les guerres

nostrae memoriae?

de notre mémoire (temps)?

 

Commenter cet article