HORACE, ART POETIQUE, VERS 63 à 78

Publié le par GO

HORACE, ART POETIQUE, VERS 63 à 78

 

 

Debemur morti, nos nostraque. Sive receptus
Terra Neptunus classes Aquilonibus arcet,
Regis opus; sterilisve diu palus, aptaque remis,               65
Vicinas urbes alit, et grave sentit aratrum;
Seu cursum mutavit iniquum frugibus amnis,
Doctus iter melius : mortalia facta peribunt,
Nedum sermonum stet honos et gratia vivax.
Multa renascentur quae jam cecidere, cadentque             70
Quae nunc sunt in honore vocabula, si volet usus,
Quem penes arbitrium est, et jus, et norma loquendi.
Res gestae regumque ducumque et tristia bella,
Quo scribi possent numero, monstravit Homerus.
Versibus impariter junctis querimonia primum,               75
Post etiam inclusa est voti sententia compos.
Quis tamen exiguos elegos emiserit auctor,
Grammatici certant, et adhuc sub judice lis est.

 

tout brillants de force et de jeunesse. Nous sommes voués à la mort, nous et tout ce qui vient de nous. Et ce bassin magnifique, chef-d'oeuvre d'une main royale, ce port où Neptune voit flotter nos vaisseaux à l'abri des aquilons; et ce marais longtemps stérile, longtemps battu par la rame, aujourd'hui terre nourricière que sillonne la pesante charrue; et ces digues puissantes par qui un fleuve, jadis funeste aux moissons, apprit à suivre un cours meilleur : hélas, tous les ouvrages des mortels périront : et la langue seule garderait une fraîcheur, une grâce inaltérable ! Que de mots sont déjà tombés, qui renaîtront un jour sans doute! combien d'autres, qui sont de mode aujourd'hui, tomberont à leur tour, si l'usage le veut jamais, l'usage, cet arbitre absolu, ce maître, ce régulateur du langage. Homère a montré sur quel ton peuvent se chanter les hauts faits des rois et des héros, et les horreurs de la guerre. Les distiques inégaux exprimèrent d'abord la douleur plaintive, et ensuite aussi la joie du bonheur. Mais quel est celui dont la muse soupira la première élégie ? — Les érudits ne sont pas d'accord, et le procès est toujours pendant.

 

florent vigentque

fleurissent et ont-de-la-vigueur,

ritu juvenum.

à-la-manière des jeunes-gens.

Nos nostraque

Nous et ce-qui-vient-de-nous ,

debemur morti.

nous sommes dus à la mort.

Sive Neptunus

Soit que Neptune (la mer)

receptus terra

reçu dans l'intérieur de la terre

arcet classes

défende nos flottes

Aquilonibus,

des Aquilons,

opus regis ;

ouvrage d'un roi ;

palusve, diu sterilis

soit qu'un marais, longtemps stérile

aptaque remis,

et propre aux rames ( navigable ),

alit urbes vicinas,

nourrisse les villes voisines,

et sentit aratrum grave ;

et sente la charrue pesante ;

seu amnis,

soit qu'un fleuve ( le Tibre),

doctus iter melius,

instruit à suivre une voie meilleure,

mutavit cursum

ait changé son cours

iniquum frugibus :

jadis funeste aux moissons :

facta mortalia peribunt,

les ouvrages des-mortels périront,

nedum honos

bien-loin-que l'éclat

et gratia sermonum

et le charme des mots

stet vivax.

se maintienne vivace.

Multa vocabula,

Beaucoup de mots,

quae cecidere jam,

qui sont tombés déjà,

renascentur ;

renaîtront ;

quaeque sunt

et des mots qui sont

in honore nunc,

en honneur maintenant,

cadent,

tomberont un jour,

si usus, penes quem est

si l'usage, au-pouvoir duquel est

arbitrium, et jus,

la toute-puissance, et l'autorité,

et norma loquendi,

et la règle du parler,

volet.

le veut ainsi.

Homerus monstravit

Homère a montré

quo numero

en quel rythme (en quels vers)

res gestae

les actions faites (les exploits)

regumque ducumque,

et des rois et des chefs,

et bella tristia,

et les guerres funestes,

possent scribi.

pouvaient (peuvent) être écrites.

Querimonia primum,

La plainte d'abord,

post etiam

et plus-tard aussi

sententia compos voti

la pensée au-comble de son voeu

est inclusa versibus

fut enfermée en des vers

junctis impariter.

joints inégalement.

Grammatici tamen

Les grammairiens cependant

certant

se disputent (ne-sont-pas-d'accord )

quis auctor

pour dire quel auteur

emiserit exiguos elegos,

a mis-au-jour les petites élégies,

et lis est adhuc sub judice.

et le procès et encore sous le juge(à juger).

Publié dans HORACE - ART POETIQUE

Commenter cet article