HORACE, ART POETIQUE, VERS 243 à 258

Publié le par GO

HORACE, ART POETIQUE, VERS 243 à 258

 

 

Tantum de medio sumptis accedit honoris!
Sylvis deducti caveant, me judice, Fauni,
Ne, velut innati triviis ac pene forenses,                            
245
Aut nimium teneris juvenentur versibus unquam,
Aut immunda crepent ignominiosaque dicta.
Offenduntur enim, quibus est equus, et pater, et res ;
Nec, si quid fricti ciceris probat et nucis emptor,
Aequis accipiunt animis, donantve corona.                      
250
Syllaba longa, brevi subjecta, vocatur iambus,
Pes citus : unde etiam trimetris accrescere jussit
Nomen iambeis, quum senos redderet ictus,
Primus ad extremum similis sibi. Non ita pridem,
Tardior ut paulo graviorque veniret ad aures,                  
255
Spondeos stabiles in jura paterna recepit,
Commodus et patiens ; non ut de sede secunda
Cederet, aut quarta socialiter. Hic et in Acci

 

poème ! tant l'art peut donner de relief aux fictions les plus vulgaires ! Mais qu'au sortir de leurs forêts, les Faunes ne s'avisent pas, je leur conseille, de singer ni le grossier langage des rues, ni l'urbanité du Forum; qu'ils évitent et la galanterie langoureuse de nos petits-maîtres, et la graveleuse obscénité des carrefours : il y aurait là de quoi révolter patriciens, chevaliers, citoyens aisés; et les applaudissements de la canaille qui vit de noix et de pois chiches, ne leur vaudraient, à coup sûr, ni le suffrage des honnêtes gens, ni la couronne. Une longue, précédée d'une brève, s'appelle iambe : pied si rapide , qu'il a fait donner le nom de trimètre à l'iambique , composé pourtant de six pieds. Autrefois, il n'entrait dans ce vers que des iambes : c'est depuis peu de temps que, pour arriver à l'oreille moins vif et moins sautillant, il admit le grave spondée au partage de ses droits paternels ; mais sa complaisance n'alla point jusqu'à céder au nouveau venu la seconde ni la quatrième place. Il est vrai que,

 

tantum honoris accedit

tant d'honneur (de beauté) s'ajoute

sumptis de medio !

aux choses prises du milieu(du commun)!

Fauni,

Que les Faunes,

deducti sylvis,

tirés de leurs forêts,

caveant,

prennent-bien-garde,

me judice,

moi étant juge (je le leur conseille ),

ne unquam,

que jamais,

velut innati triviis

comme s'ils étaient nés dans les carrefours

ac pene forenses,

et presque-enfants-du-forum,

aut juvenentur

où ils ne fassent-les-galants

versibus nimium teneris,

par des vers trop tendres,

aut crepent

où ils ne lâchent-bruyamment

dicta immunda

des paroles obscènes

ignominiosaque.

et indécentes.

Enim

En effet

quibus est equus,

ceux à qui est un cheval (les chevaliers),

et pater,

et à qui est un père sénateur,

et res,

et à qui est de la fortune,

offenduntur;

sont offensés de cela;

et, si emptor ciceris fricti

et, si l'acheteur de pois frits

et nucis

et de noix

probat quid,

approuve une chose

non accipiunt

ils ne l'accueillent pas pour cela

animis aequis,

avec des esprits favorables,

donantve

ou (et) ne la récompensent pas

corona.

d'une couronne,

Sylla longa,

Une syllabe longue,

subjecta brevi,

mise-après une brève,

vocatur iambus,

est appelée ïambe,

pes citus :

pied rapide ;

unde etiam

d'où même (et à cause de sa rapidité même)

jussit nomen trimetris

l'ïambe a fait que le nom de trimètre

accrescere iambeis,

s'ajoutât aux vers ïambiques,

quum

quoique, dans ces vers trimètres

redderet senos ictus,

il rendît six coups (fût répété six fois)

similis sibi

étant semblable à lui-même

primus ad extremum.

depuis le premier pied jusqu'au dernier.

Non ita pridem,

Il n'y a pas si longtemps,

ut

pour que le vers iambique

veniret ad aures

arrivât aux oreilles

paulo tardior

un peu plus lent

graviorque,

et plus grave,

recepit in jura paterna

il a reçu dans ses droits paternels

spondeos stabiles,

les spondées lourds,

commodus et patiens :

complaisant et patient;

non ut cederet

mais pas au point qu'il se retirât,

socialiter

en-ami-trop-commode

Publié dans HORACE - ART POETIQUE

Commenter cet article