HORACE, ART POETIQUE, VERS 387 à 403

Publié le par GO

HORACE, ART POETIQUE, VERS 387 à 403

 

 

Scripseris, in Metii descendat judicis aures,
Et patris, et nostras, nonumque prematur in annum.
Membranis intus positis, delere licebit
Quod non edideris : nescit vox missa reverti.                   390
Sylvestres homines sacer interpresque Deorum
Caedibus et victu foedo deterruit Orpheus;
Dictus ob hoc lenire tigres rabidosque leones :
Dictus et Amphion, Thebanae conditor arcis,
Saxa movere sono testudinis, et prece blanda                  
395
Ducere quo vellet. Fuit haec sapientia quondam,
Publica privatis secernere, sacra profanis ;
Concubitu prohibere vago; dare jura maritis;
Oppida moliri; leges incidere ligno.
Sic honor et nomen divinis vatibus atque                         400
Carminibus venit. Post hos insignis Homerus
Tyrtaeusque mares animos in martia bella
Versibus exacuit. Dictas per carmina sortes,

 

viez quelque jour, consultez l'oreille exercée de Métius, et celle de votre père , et la mienne ; puis , gardez votre manuscrit pendant neuf ans. Tant qu'il n'a pas vu le jour, on peut, à son aise, revenir sur des pages inédites : une fois parti, le mot ne revient plus. Les hommes vivaient dispersés dans les bois, quand un poète sacré, interprète des Dieux, Orphée, leur inspira l'horreur du sang et d'une affreuse nourriture. De là ces traditions populaires, qu'à la voix d'Orphée, les tigres et les lions dépouillaient leur fureur; qu'aux accents d'Amphion, ce divin fondateur de Thèbes , les rochers se mouvaient en cadence, et que les doux accords de sa lyre attiraient les pierres obéissantes. On sait les premiers bienfaits de la sagesse antique : distinguer le bien public de l'intérêt privé, les choses sacrées des profanes, réprimer la licence effrénée des moeurs, tracer les devoirs de l'hymen, bâtir des villes, graver des lois sur le chêne : telle fut la cause de cette immortalité glorieuse, réservée aux poètes et à leurs divins travaux. Ensuite brilla le génie d'Homère, et Tyrtée, dont les vers enthousiastes animèrent les mâles courages aux combats meurtriers. Depuis, les oracles ne répondirent

 

quid olim,

quelque-chose un-jour,

descendat

que ton ouvrage descende (pénètre)

in aures judicis Metii,

dans les oreilles du juge Métius,

et patris,

et dans celles de ton père,

et nostras,

et dans les nôtres ( dans les miennes),

prematurque

et qu'il soit mis-de-côté

in nonum annum.

jusqu'à la neuvième année.

Membranis positis

Les parchemins étant placés

intus ,

dans ton portefeuille,

licebit delere

il te sera permis d'effacer

quod non edideris:

ce que tu n'auras-pas-fait-paraître:

vox missa

mais le mot publié

nescit reverti.

ne sait (ne peut) plus revenir.

Orpheus, sacer

Orphée, poète sacré

interpresque Deorum,

et interprète des Dieux,

deterruit caedibus

détourna des meurtres

et victu foedo

et d'une nourriture affreuse

homines sylvestres :

les hommes qui-vivaient-dans-les-bois :

dictus ob hoc

il fut dit, à cause de cela,

lenire tigres

amollir les tigres

leonesque rabidos ;

et les lions cruels;

et Amphion,

et Amphion,

conditor arcis Thebanae,

le fondateur de la citadelle de Thèbes,

dictus movere saxa

fut dit faire-mouvoir les rochers,

sono testudinis,

par le son de sa lyre,

et ducere quo vellet

et les conduire où il voulait

prece blanda.

par ses prières mélodieuses.

Sapientia quondam

La sagesse autrefois

fuit haec:

fut telle (consista en ceci) :

secernere publica

distinguer les intérêts généraux

privatis,

des intérêts particuliers,

sacra profanis ;

les choses sacrées des choses profanes ;

prohibere

détourner les hommes

concubitu vago;

de leurs unions vagabondes;

dare jura

tracer des droits-et-des-devoirs

maritis ;

aux gens-mariés ;

moliri oppida ;

construire des villes ;

incidere leges ligno.

graver des lois sur le bois.

Sic honor et nomen

C'est ainsi que l'honneur et la gloire

venit vatibus divinis

vinrent aux poètes inspirés-des-dieux

atque carminibus.

et à leurs vers.

Post hos ,

Après ces premiers poètes,

Homerus insignis,

Homère s'est signalé,

Tyrtaeusque exacuit versibus

et Tyrtée anima par ses vers

mares animos

les mâles courages

in bella Martia.

aux combats de-.Mars.

Sortes dictae per carmina,

Les oracles furent rendus en vers,

Publié dans HORACE - ART POETIQUE

Commenter cet article