TACITE, VIE D'AGRICOLA, CHAP. XII

Publié le par GO

TACITE, VIE D'AGRICOLA, CHAP. XII

 

 

In pedite robur; quaedam nationes et curru proeliantur; honestior auriga, clientes propugnant. Olim regibus parebant, nunc per principes factionibus et studiis trahuntur. Nec aliud aduersus ualidissimas gentis pro nobis utilius quam quod in commune non consulunt. Rarus duabus tribusue ciuitatibus ad propulsandum commune periculum conuentus: ita singuli pugnant, uniuersi uincuntur. Caelum crebris imbribus ac nebulis foedum; asperitas frigorum abest. Dierum spatia ultra nostri orbis mensuram; nox clara et extrema Britanniae parte breuis, ut finem atque initium lucis exiguo discrimine internoscas. Quod si nubes non officiant, aspici per noctem solis fulgorem, nec occidere et exurgere, sed transire adfirmant. Scilicet extrema et plana terrarum humili umbra non erigunt tenebras, infraque caelum et sidera nox cadit. Solum praeter oleam uitemque et cetera calidioribus terris oriri sueta patiens frugum pecudumque fecundum: tarde mitescunt, cito proueniunt; eademque utriusque rei causa, multus umor terrarum caelique. Fert Britannia aurum et argentum et alia metalla, pretium uictoriae. Gignit et Oceanus margarita, sed subfusca ac liuentia. Quidam artem abesse legentibus arbitrantur; nam in rubro mari uiua ac spirantia saxis auelli, in Britannia, prout expulsa sint, colligi: ego facilius crediderim naturam margaritis deesse quam nobis auaritiam.

 

L'infanterie fait leur force. Certaines tribus utilisent aussi des chars de guerre, conduits par les plus nobles, que leurs vassaux précèdent au combat. Autrefois soumis à des rois, les Bretons d'aujourd'hui sont tiraillés entre des chefs de factions et des tendances partisanes. Rien ne nous est plus profitable, lorsque nous luttons contre des peuplades si puissantes, que leur mépris de l'intérêt commun. On ne voit que rarement s'unir deux ou trois tribus pour repousser un péril qui les menace toutes à la fois. Ainsi chacune se bat pour son propre compte et toutes essuient les défaites. Le ciel de Bretagne est bien souvent souillé de pluie et de nuages. Le froid n'est pas mordant. La durée des jours excède celle sous notre latitude. La nuit est claire et si brève, au bout de l'île, qu'on n'en discerne la fin et le début que par une insignifiante différence de clarté. On affirme que, si des nuées ne l'occultent pas, le soleil brille en pleine nuit : il ne se couche ni ne se lève, mais passe à l'horizon. Rappelons qu'à l'extrémité du monde, les terres sans relief, dont les ombres sont limitées, ne font pas se dresser des ténèbres et que la nuit ne s'étend ni au ciel ni aux astres. Impropre à la culture de l'olivier, de la vigne et d'autres végétaux adaptés aux climats plus chauds, le sol convient aux cultures céréalières, qu'il produit en abondance. Tout ne mûrit que lentement mais pousse vite, l'un comme l'autre s'expliquant de la même façon : un sol très humide et de nombreuses précipitations. Du sous-sol on extrait de l'or, de l'argent et aussi d'autres métaux, ce qui rehausse l'intérêt de notre conquête. L'Océan produit des perles, mais elles sont un peu sombres et plutôt bleuâtres. Certains pensent que les pêcheurs manquent de savoir-faire, comparés à ceux du Golfe Persique, qui arrachent des rochers les perles vivantes et palpitantes. Or, en Bretagne, on se contente de ramasser celles que les flots rejettent. Pour ma part, je croirais plus volontiers que la qualité de ces pierres ne suffit pas à notre convoitise.

 

XII. Robur in pedite ;

XII. Leur force est dans le fantassin ;

quaedam nationes

certaines peuplades

praeliantur et curru :

combattent aussi avec le char :

honestior auriga,

le plus noble est le conducteur,

clientes propugnant.

les clients combattent-devant.

Olim parebant regibus,

Jadis ils obéissaient à des rois ,

nunc trahuntur

maintenant ils sont tiraillés

factionibus et studiis

par des factions et des intérêts

per principes :

entre des chefs :

nec aliud

et non autre chose (rien)

utilius pro nobis

n'a été plus utile pour nous

adversus gentes

contre ces nations

validissimas,

très-puissantes ,

quam quod non consulunt

que cela , qu'ils ne délibèrent pas

in commune.

pour l'utilité commune.

Conventus

La réunion

duabus tribusve civitatibus

à ( de ) deux ou trois cités

ad propulsandum

pour repousser

periculum commune,

le péril commun ,

rarus :

est rare :

ita universi vincuntur,

ainsi tous-en-définitive sont vaincus ,

dum pugnant singuli.

tandis qu'ils combattent chacun-à-part.

Coelum foedum imbribus

Le ciel est sombre de pluies

ac nebulis crebris;

et de brouillards fréquents ;

asperitas frigorum abest.

la rigueur des froids est-absente.

Spatia dierum

Les longueurs (la durée) des jours

ultra mensuram

s'étendent (s'étend) au delà de la mesure

nostri orbis ;

de notre terre ;

et nox clara et brevis

et la nuit est claire et courte

parte extrema Britanniae,

à la partie la plus reculée de la Bretagne

ut internoscas

en sorte que vous distingueriez

finem atque initium lucis

la fin et le commencement du jour

discrimine exiguo.

par une distance petite.

Quod si nubes non officiant,

Que si les nuées ne s'interposent pas

affirmant fulgorem solis

on affirme l'éclat du soleil

adspici per noctem ;

être vu pendant la nuit ;

nec occidere et exsurgere,

et le soleil ne pas se coucher et se lever,

sed transire.

mais passer seulement.

Scilicet extrema et plana

Sans doute les parties extrêmes et planes

terrarum ,

des terres ,

umbra humili,

l'ombre étant basse ,

non erigunt tenebras ,

n'élèvent pas de ténèbres,

noxque cadit infra

et la nuit tombe sous (n'atteint pas)

coelum et sidera.

le ciel et les astres.

Praeter oleam vitemque,

Excepté l'olivier et la vigne ,

et cetera

et toutes-autres plantes

sueta oriri

habituées à naître

terris calidioribus,

dans des terres plus chaudes,

solum patiens frugum,

le sol est susceptible de productions ,

fecundum ,

fécond ,

mitescunt tarde,

les fruits mûrissent lentement ,

proveniunt cito :

poussent promptement :

causaque utriusque rei

et la cause de l'un-et-l'autre effet

eadem,

est la même ,

humor multus

c'est l'humidité abondante

terrarum coelique.

des terres et du ciel (de l'air).

Britannia

La Bretagne

fert aurum et argentum

produit de l'or et de l'argent

et alia metalla ,

et d'autres métaux ,

pretium victoriae.

prix de la victoire.

Oceanus gignit et margarita,

L'Océan produit aussi des perles,

sed subfusca et liventia.

mais un-peu-ternes et livides.

Quidam arbitrantur

Quelques-uns pensent

artem abesse

l'art être-absent (manquer)

legentibus;

à ceux qui les recueillent ;

nam in mari rubro

car dans la mer Rouge

avelli

elles ont coutume d'être arrachées

saxis

des rochers

viva ac spirantia ,

vivantes et respirantes,

colligi in Britannia

mais d'être recueillies dans la Bretagne

prout sint expulsa:

à mesure qu'elles ont été rejetées :

ego crediderim facilius

moi je croirais plus facilement

naturam deesse margaritis

la nature (qualité) manquer aux perles

quam

que je ne croirais

avaritiam nobis.

la cupidité manquer à nous.

 

Commenter cet article