CICERON, LE SONGE DE SCIPION, CHAP. XI

Publié le par GO

CICERON, LE SONGE DE SCIPION, CHAP. XI

 

 

Quin etiam si cupiat proles illa futurorum hominum deinceps laudes unius cuiusque nostrum a patribus acceptas posteris prodere, tamen propter eluuiones exustionesque terrarum, quas accidere tempore certo necesse est, non modo non aeternam, sed ne diuturnam quidem gloriam assequi possumus. Quid autem interest ab iis, qui postea nascentur, sermonem fore de te, cum ab iis nullus fuerit, qui ante nati sunt qui nec pauciores et certe meliores fuerunt uiri. Praesertim cum apud eos ipsos, a quibus audiri nomen nostrum potest, nemo unius anni memoriam consequi possit.

 

Quand même les races futures répéteraient à l'envi les louanges de chacun de nous, quand même notre nom se transmettrait dans tout son éclat de génération en génération, les déluges et les embrasements qui doivent changer la face de la terre à des époques immuablement déterminées, ôteraient toujours à notre gloire d'être, je ne dis pas éternelle, mais durable. Et que t'importe d'ailleurs d'être célébré dans les siècles à venir, lorsque tu ne l'as pas été dans les temps écoulés, et par ces hommes tout aussi nombreux et incomparablement meilleurs ? Apprends enfin que, parmi ceux qui peuvent être informés de notre gloire, il n'en est pas un dont l'esprit soit capable d'embrasser les souvenirs d'une année.

 

XI. «Quin etiam ,

XI. « Bien plus ,

si illa proles hominum

si cette descendance des hommes

futurorum deinceps

devant être dans la suite

cupiat prodere posteris

désire transmettre à la postérité

laudes

les louanges

uniuscujusque nostrum

de chacun de nous

acceptas a patribus,

reçues de leurs pères,

tamen , propter eluviones

cependant, à cause des déluges

exustionesque terrarum ,

et des embrasements de terres,

quas accidere tempore certo

lesquels arriver à une époque certaine

est necesse,

est chose inévitable,

non possumus assequi

nous ne pouvons pas atteindre

gloriam

une gloire

non modo aeternam,

non pas seulement éternelle,

sed ne quidem diurnam.

mais pas même d'un-jour.

Quid autem interest

Mais qu'importe-t-il

sermonem fore de te

discours (mention) devoir être sur toi,

ab iis qui nascentur postea,

par ceux qui naîtront après,

quum fuerit nullus

lorsqu'il aura été nul

ab iis qui sunt nati ante?

par ceux qui sont nés avant?

qui fuerunt nec pauciores

lesquels et furent non moins nombreux ,

et certe

et furent certainement

viri meliores :

des hommes meilleurs:

quum praesertim

lorsque surtout

apud eos ipsos ,

chez ceux mêmes,

a quibus nostrum nomen

par lesquels notre nom

potest audiri ,

peut être entendu,

nemo potest consequi

personne ne peut atteindre (conquérir)

memoriam unius anni?

un souvenir d'une-seule année entière?

 

Commenter cet article