PHEDRE, FABLES, LIVRE I, FABLE XXII, LE CHIEN FIDELE

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE I, FABLE XXI, LE CHIEN FIDELE

 

 

Canis Fidelis

Repente liberalis stultis gratus est,
uerum peritis inritos tendit dolos.
Nocturnus cum fur panem misisset cani,
obiecto temptans an cibo posset capi,
'Heus', inquit 'linguam uis meam praecludere,
ne latrem pro re domini? Multum falleris.
Namque ista subita me iubet benignitas
uigilare, facias ne mea culpa lucrum'.

 

LE CHIEN FIDÈLE

Une libéralité inattendue est bien accueillie par les sots; mais aux gens avisés c'est en vain qu'elle tend des pièges. Une nuit un voleur avait jeté du pain à un chien pour essayer si, en lui offrant de la nourriture, il ne pourrait pas le séduire. « Oh ! oh! lui dit le chien, voudrais-tu me fermer la bouche et m'empêcher d'aboyer pour défendre le bien de mon maître? Tu te trompes fort; car ta générosité subite m'engage à faire bonne garde, de peur que tu ne fasses ici quelque profit par ma faute. »

 

FABULA XXII.

FABLE XXII.

CANIS FIDELIS.

LE CHIEN FIDÈLE.

Liberalis repente

Un homme libéral tout-à-coup

est gratus stultis,

est agréable aux sots,

verum tendit peritis

mais il tend aux habiles

dolos irritos.

des pièges vains.

Quum fur nocturnus

Comme un voleur de-nuit

misisset panem cani ,

avait jeté du pain à un chien,

tentans an posset capi

essayant s'il pourrait être pris (amorcé)

cibo objecto :

par cette nourriture jetée-devant lui :

« Heus ! inquit ,

« Holà! dit le chien,

vis praecludere

tu veux fermer-par-devant (arrêter)

meam linguam,

ma langue,

ne latrem

de-peur-que je n'aboie

pro re domini !

pour la chose (l'intérêt) de mon maître !

Falleris multum;

Tu te-trompes beaucoup ;

namque

car

ista benignitas subita

cette bienveillance soudaine

jubet me vigilare

engage moi à veiller

ne facias lucrum

de-peur-que tu ne fasses un gain

mea culpa. »

par ma faute. »

 

Commenter cet article