PHEDRE, FABLES, LIVRE I, FABLE XXVIII, LES GRENOUILLES ET LES TAUREAUX

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE I, FABLE XXVIII, LES GRENOUILLES ET LES TAUREAUX

 

 

Ranae Metuentes Proelia Taurorum

Humiles laborant ubi potentes dissident.
Rana e palude pugnam taurorum intuens,
'Heu, quanta nobis instat pernicies' ait.
interrogata ab alia cur hoc diceret,
de principatu cum illi certarent gregis
longeque ab ipsis degerent uitam boues,
'Sit statio separata ac diuersum genus;
expulsus regno nemoris qui profugerit,
paludis in secreta ueniet latibula,
et proculcatas obteret duro pede.
Ita caput ad nostrum furor illorum pertinet'.

 

LES DEUX TAUREAUX ET LA GRENOUILLE.

Les petites gens pâtissent des discordes des puissants. Une grenouille, de son marais, regardait un combat de taureaux. «Hélas! dit-elle, quel malheur nous menace ? » Une autre grenouille lui demanda la raison de ces plaintes, puisque c'était pour l'empire du troupeau que les taureaux se battaient et qu'elles-mêmes étaient loin du lieu où vivaient les vaches. « Sans doute notre demeure est bien à part et notre espèce est étrangère à la leur. Mais celui qui sera chassé du royaume des bois et devra prendre la fuite, viendra dans les retraites solitaires de notre marécage, nous foulera et nous écrasera sous son lourd sabot. C'est ainsi que notre vie est en jeu clans leur lutte furieuse. »

 

FABULA XXVIII.

FABLE XXVIII.

RANAE ET TAURI.

LES GRENOUILLES ET LES TAUREAUX.

Humiles laborant

Les faibles ( les petits ) souffrent :

ubi potentes dissident.

quand les grands sont-en-dissension.

Rana intuens in palude

Une grenouille voyant dans un marais

pugnam taurorum :

un combat de taureaux

Heu! quanta pernicies, ait,

Hélas! quel-grand malheur, dit-elle,

instat nobis !

menace nous !

Interrogata ab alia

Interrogée par une autre grenouille

cur diceret hoc ,

pourquoi elle disait cela,

quum boves decertarent

puisque les bœufs combattaient

de principatu gregis,

au-sujet-de l'empire du troupeau,

degerentque vitam

et passaient leur vie

longe ab illis :

loin d'elles :

« Statio est separata,

« Notre séjour est séparé, dit-elle,

ac genus diversum;

et notre race différente ,

sed qui profugerit

mais celui-qui se sera échappé (fuira )

pulsus regno nemoris,

chassé du royaume du bois ( des bois ),

veniet in latibula secreta

viendra dans les retraites cachées

paludis,

de ce marais,

et obteret pede duro

et écrasera de son pied dur

proculcatas :

nous foulées-aux-pieds ;

ita furor illorum

ainsi la fureur de ces animaux

pertinet ad nostrum caput . »

s'étend à (intéresse) notre tête (vie). »

 

Commenter cet article