PHEDRE, FABLES, LIVRE II, FABLE VII, LES MULETS ET LES VOLEURS

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE II, FABLE VII, LES MULETS ET LES VOLEURS

 

 

Muli Duo et Latrones.

Muli grauati sarcinis ibant duo:
unus ferebat fiscos cum pecunia,
alter tumentis multo saccos hordeo.
ille onere diues celsa ceruice eminens,
clarumque collo iactans tintinabulum;
comes quieto sequitur et placido gradu.
subito latrones ex insidiis aduolant,
interque caedem ferro ditem sauciant:
diripiunt nummos, neglegunt uile hordeum.
spoliatus igitur casus cum fleret suos,
'Equidem' inquit alter 'me contemptum gaudeo;
nam nil amisi, nec sum laesus uulnere'.
Hoc argumento tuta est hominum tenuitas,
magnae periclo sunt opes obnoxiae.

 

LES DEUX MULETS.

Deux mulets lourdement chargés cheminaient ensemble: l'un portait des paniers pleins de l'argent du fisc, l'autre des sacs gonflés d'orge. Le premier, riche de son fardeau, marche la tête haute, se redresse et agite à son cou sa sonnette au son clair. Son compagnon le suit d'une allure tranquille et paisible. Tout à coup des brigands sortent d'une embuscade, s'élancent et, en massacrant l'escorte, blessent de leurs armes le mulet du fisc; ils pillent l'argent et dédaignent l'orge sans valeur. Le mulet dépouillé déplorait ses malheurs. « Pour moi, dit l'autre, je me réjouis d'avoir été méprisé : car je n'ai rien perdu et n'ai point de blessure. » Cette fable montre que la pauvreté est en sûreté et que les grandes fortunes sont exposées au danger.

 

FABULA VII.

FABLE VII.

MULI ET LATRONES.

LES MULETS ET LES VOLEURS.

Duo muli

Deux mulets

ibant

cheminaient

gravati sarcinis :

chargés de bagages :

unus ferebat fiscos

l'un portait des paniers

cum pecunia;

avec de l'argent ;

alter saccos

l'autre portait des sacs

tumentes multo hordeo.

gonflés de beaucoup d'orge.

Ille,

Le premier,

dives onere ,

riche de son fardeau ,

eminet cervice celsa ,

s'élève ( domine ) de sa tête altière ,

jactatque collo

et secoue avec son cou

tintinnabulum clarum ;

sa sonnette claire ( retentissante );

comes sequitur

son compagnon le suit

gradu quieto et placido.

d'un pas tranquille et paisible.

Subito

Soudain

latrones

des voleurs

advolant ex insidiis ,

accourent d'une embuscade ,

interque caedem

et au-milieu du carnage

tunsitant

ils frappent-de-coups avec le fer

ferro mulum ,

le mulet ,

diripiunt nummos ,

pillent les écus ,

negligunt hordeum vile.

mais dédaignent l'orge de-peu-de-prix.

Quum igitur spoliatus

Comme donc le mulet dépouillé

fleret suos casus :

pleurait ses malheurs :

« Equidem,

« Moi-à-la-vérité (quant-à-moi),

inquit alter,

dit l'autre,

gaudeo me contemptum ;

je me-réjouis moi avoir été méprisé ;

nam amisi nihil,

car je n'ai perdu rien ,

et non sum laesus vuluere.»

et je ne suis pas atteint de blessure. »

Tenuitas hominum

L'humble-condition des hommes

est tuta hoc argumento ,

est en-sûreté d'après ce sujet (cette fable),

magnae opes

les grandes richesses

sunt obnoxiae periclo.

sont exposées au danger.

 

Commenter cet article