PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE X, SUR LES DEFAUTS DES HOMMES

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE X, SUR LES DEFAUTS DES HOMMES

 

 

 

De Vitiis Hominum.

 

Peras imposuit Iuppiter nobis duas:

propriis repletam uitiis post tergum dedit,

alienis ante pectus suspendit grauem.

Hac re uidere nostra mala non possumus;

alii simul delinquunt, censores sumus.

 

LA BESACE

Jupiter nous a fait porter deux besaces : celle qui est remplie de nos propres défauts, il nous l'a mise sur le dos; celle qui est chargée des défauts d'autrui, il nous l'a suspendue sur la poitrine. C'est pour cela que nous ne pouvons pas voir nos défauts; mais dès que les autres commettent une faute, nous nous faisons leurs censeurs.

 

FABULA X.

FABLE X.

DE VITIIS HOMINUM.

SUR LES DÉFAUTS DES HOMMES.

Jupiter imposuit nobis

Jupiter a imposé à nous

duas peras :

deux poches-de-besace :

dedit post tergum

il donna (plaça) derrière le dos

repletam vitiis propriis ,

l'une remplie de nos défauts propres ,

suspendit ante pectus

et suspendit devant notre poitrine

gravem alienis.

l'autre lourde des défauts d'-autrui.

Hac re

Par cette chose (disposition)

non possumus

nous ne pouvons

videre nostra mala ;

voir nos vices ;

simul alii delinquunt,

dès-que les autres faillissent,

sumus censores.

nous sommes leurs censeurs.

 

Commenter cet article