PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE XI, LE VOLEUR PILLANT UN AUTEL

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE XI, LE VOLEUR PILLANT UN AUTEL

 

 

 

Fur et Lucerna.

 

Lucernam fur accendit ex ara Iouis

ipsumque compilauit ad lumen suum.

Onustus qui sacrilegio cum discederet,

repente uocem sancta misit Religio:

"Malorum quamuis ista fuerint munera

mihique inuisa, ut non offendar subripi,

tamen, sceleste, spiritu culpam lues,

olim cum adscriptus uenerit poenae dies.

Sed ne ignis noster facinori praeluceat,

per quem uerendos excolit pietas deos,

ueto esse tale luminis commercium".

Itaque hodie nec lucernam de flamma deum

nec de lucerna fas est accendi sacrum.

Quot res contineat hoc argumentum utiles

non explicabit alius quam qui repperit.

Significat primum saepe quos ipse alueris

tibi inueniri maxime contrarios;

secundum ostendit scelera non ira deum,

Fatorum dicto sed puniri tempore;

nouissime interdicit ne cum melefico

usum bonus consociet ullius rei.

 

LE VOLEUR SACRILÈGE

Un voleur alluma sa lampe à l'autel de Jupiter et dépouilla le dieu à la faveur de sa propre lumière. Chargé du produit de son sacrilège, il se retirait quand soudain se fit entendre la voix de la Religion inviolable : « Ces objets que tu emportes sont des présents offerts par des méchants et ils me sont odieux, au point que je suis indifférent à ton vol. Pourtant, scélérat, tu payeras ta faute de ta vie, quand viendra le jour marqué pour le châtiment. Mais pour que le crime n'éclaire plus ses pas au moyen du feu qui brûle sur mon autel et par lequel les hommes pieux honorent les dieux vénérables, je défends que sa lumière donne lieu à de tels échanges. C'est pourquoi aujourd'hui il n'est pas permis d'allumer une lampe au foyer des dieux ni de prendre à une lampe le feu pour un sacrifice. Tout ce que cette fable contient d'enseignements utiles ne saurait être expliqué que par celui qui l'a imaginée. Elle fait voir d'abord que souvent ceux que vous avez nourris vous-mêmes se révèlent vos pires ennemis; en second lieu, elle montre que les crimes ne sont pas punis par les dieux dans l'instant de la colère, mais par les destins et au moment qu'ils ont fixé; enfin elle défend à l'homme de bien d'admettre le méchant à partager avec lui l'usage de quoi que ce soit.

 

FABULA XI.

FABLE XI.

FUR COMPILANS ARAM.

LE VOLEUR PILLANT UN AUTEL.

Fur accendit lucernam

Un voleur alluma un flambeau

ex ara Jovis,

à l'autel de Jupiter,

compilavitque ipsum

et pilla le dieu lui-même

ad suum lumen.

à sa propre lumière.

Quum qui discederet

Comme il se retirait

onustus sacrilegio ,

chargé d'un butin-sacrilége,

repente sancta religio

tout-à-coup la sainte religion (la divinité)

misit vocem :

envoya (fit entendre) ces paroles :

« Quamvis ista munera

« Quoique ces présents

fuerint malorum,

aient été ceux de méchants,

invisaque mihi,

et qu'ils soient odieux à moi ,

ut non offendar

de-telle-sorte-que je ne sois pas offensé

surripi, tamen, sceleste,

eux m'être dérobés, cependant, scélérat,

lues culpam spiritu,

tu paieras ton forfait de la vie ,

quum olim venerit

quand un jour viendra

dies adscriptus poenae.

le jour assigné pour le châtiment.

Sed ne noster ignis,

Mais de peur que notre feu,

per quem pietas

moyennant lequel la piété

excolit deos verendos,

honore les dieux augustes,

praeluceat facinori ,

n'éclaire désormais le crime ,

veto tale commercium

je défends qu'un tel commerce

luminis esse. »

de lumière soit. »

Ita hodie fas est

Ainsi aujourd'hui il n'est permis

nec lucernam accendi

ni qu'un flambeau soit allumé

de flamma deum,

à la flamme des dieux,

nec sacrum

ni qu'un feu sacré

de lucerna.

soit allumé à un flambeau mortel.

Alius quam qui repperit

Un autre que celui qui l'a trouvé

non explicabit

n'expliquera pas

quot res utiles

combien de choses utiles

hoc argumentum contineat .

cet apologue contient.

Significat primo,

Il signifie d'abord,

quos ipse alueris ,

ceux-que tu auras nourris

inveniri saepe

être trouvés souvent

maxime contrarios tibi.

le plus contraires (nuisibles) à toi.

Secundo ostendit

En-second-lieu il montre

scelera non puniri

les crimes n'être pas punis

ira deum,

par le courroux des dieux,

sed tempore dicto

mais au temps assigné

fatorum.

des destins (par les destins ).

Novissime interdicit

Enfin il empêche

ne bonus

que l'homme-de-bien

consociet usum ullius rei

n'associe l'usage d'aucune chose

cum malefico.

avec le méchant.

 

Commenter cet article