PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE XII, HERCULE ET PLUTUS

Publié le par GO

PHEDRE, FABLES, LIVRE IV, FABLE XII, HERCULE ET PLUTUS

 

 

 

Hercules et Plutus.

 

Opes inuisae merito sunt forti uiro,

quia diues arca ueram laudem intercipit.

Caelo receptus propter uirtutem Hercules,

cum gratulantes persalutasset deos,

ueniente Pluto, qui Fortunae est filius,

auertit oculos. Causam quaesiuit Pater.

"Odi" inquit "illum quia malis amicus est

simulque obiecto cunctaa corrumpit lucro".

 

HERCULE ET PLUTUS

La richesse est avec raison odieuse à l'homme de coeur, parce qu'un coffre-fort bien garni est un obstacle au vrai mérite. Admis dans le ciel en récompense de son énergie, Hercule avait reçu les compliments des dieux en les saluant tous jusqu'au dernier. Mais en voyant venir Plutus qui est fils du Hasard, il détourna ses regards. Son père lui en demanda la raison : « Je le hais, dit-il, parce qu'il est l'ami des méchants et qu'en outre il se sert de l'appât du gain pour tout corrompre.

 

FABULA XII.

FABLE XII.

HERCULES ET PLUTUS.

HERCULE ET PLUTUS.

Opes sunt merito

Les richesses sont avec-raison

invisae viro forti,

odieuses à l'homme de-cœur,

quia dives arca

parce qu'un riche coffre-fort

intercipit laudem veram.

intercepte (tue) le mérite véritable.

Quum Hercules ,

Comme Hercule,

receptus coelo

reçu dans le ciel

propter virtutem ,

à cause de son courage,

persalutasset

saluait-jusqu'au-dernier

deos gratulantes, Pluto,

les dieux qui-le-félicitaient , Plutus,

qui est filius Fortunae ,

qui est le fils de la Fortune,

veniente,

venant auprès de lui,

avertit oculos.

il détourna les yeux.

Pater quaesivit causam :

Son père en demanda la cause :

« Odi illum, inquit,

« Je hais celui-ci , dit-il,

quia est amicus malis,

parce qu'il est ami aux méchants,

simulque corrumpit cuncta

et qu'en-même-temps il corrompt tout

lucro objecto. »

par le gain offert (qu'il offre). »

 

Commenter cet article