CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, EUMENE, CHAP. I

Publié le par GO

CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, EUMENE, CHAP. I

 

 

 

EUMENES Cardianus. Huius si uirtuti par data esset fortuna, non ille quidem maior exstitisset, sed multo illustrior atque etiam honoratior, quod magnos homines uirtute metimur, non fortuna. Nam cum aetas eius incidisset in ea tempora, quibus Macedones florerent, multum ei detraxit inter eos uiuenti, quod alienae erat ciuitatis, neque aliud huic defuit quam generosa stirps. Etsi ille domestico summo genere erat, tamen Macedones eum sibi aliquando anteponi indigne ferebant, neque tamen non patiebantur. Vincebat enim omnes cura, uigilantia, patientia, calliditate et celeritate ingenii. Hic peradulescentulus ad amicitiam accessit Philippi, Amyntae filii, breuique tempore in intimam peruenit familiaritatem. Fulgebat enim iam in adulescentulo indoles uirtutis. Itaque eum habuit ad manum scribae loco, quod multo apud Graios honorificentius est quam apud Romanos. Namque apud nos re uera, sicut sunt, mercennarii scribae existimantur; at apud illos e contrario nemo ad id officium admittitur nisi honesto loco, et fide et industria cognita, quod necesse est omnium consiliorum eum esse participem. Hunc locum tenuit amicitiae apud Philippum annos septem. Illo interfecto eodem gradu fuit apud Alexandrum annos tredecim. Nouissimo tempore praefuit etiam alterae equitum alae, quae Hetaerice appellabatur. Utrique autem in consilio semper adfuit et omnium rerum habitus est particeps.

 

Eumène était de Cardie. Si sa fortune avait répondu à son mérite, il n’aurait pas été plus grand, mais il serait devenu beaucoup plus célèbre et plus honoré ; car nous mesurons les grands hommes au mérite, et non à la fortune. Vivant à l’époque où florissaient les Macédoniens, son titre d’étranger nuisit beaucoup à son élévation ; il ne lui manqua que la noblesse de la naissance. Bien qu’il fût issu d’une des premières familles de Thrace, les Macédoniens voyaient avec peine qu’on le leur préférât quelquefois ; ils s’y résignaient cependant : car il l’emportait sur eux tous par son zèle, sa vigilance, sa patience, son habileté et la promptitude de son génie. Tout jeune encore, il obtint l’amitié de Philippe, fils d’Amyntas, et fut bientôt admis dans son intime familiarité : car dès le jeune âge un mérite éminent brillait en lui. Le roi le garda donc auprès de lui en qualité de secrétaire, poste beaucoup plus honorable chez les Grecs que chez les Romains. Chez nous, les secrétaires sont considérés comme des mercenaires, ce qu’ils sont en effet ; chez eux, au contraire, nul n’est admis à cet emploi, s’il n’est de naissance noble, d’une honnêteté et d’une activité éprouvées, parce qu’il faut qu’on le reçoive dans la confidence de tous les secrets. Eumène occupa sept ans ce poste de confiance auprès de Philippe. Quand ce prince eut été tué, il remplit treize ans les mêmes fonctions auprès d’Alexandre. Dans les derniers temps, il eut en outre le commandement de l’un des deux corps de cavalerie qu’on nommait hétaïres. Toujours il fut admis aux conseils de ces deux rois et prit part à toutes leurs entreprises.

 

EUMENES.

EUMENE.

I. Eumenes, Cardianus.

I. Eumène, de-Cardie.

Si fortuna par

Si une fortune égale

virtuti hujus

au mérite de celui-ci,

data esset,

lui avait été donnée,

ille quidem non major,

lui à la vérité n'eût pas été plus grand,

sed multo illustrior

mais beaucoup plus illustre

atque etiam honoratior :

et même plus honoré :

quod metimur

parce que nous mesurons

magnos homines

les grands hommes

virtute, non fortuna.

par le mérite, non par la fortune.

Nam, quum aetas ejus

Car comme la vie de lui

incidisset in ea tempora

était tombée dans ces temps

quibus Macedones

dans lesquels les Macédoniens

florerent,

florissaient,

quod erat civitatis alienae

ce fait qu'il était d'une cité étrangère

detraxit multum ei

ôta beaucoup à lui

viventi inter eos;

vivant parmi eux ;

neque aliud defuit huic

et pas autre chose ne manqua à celui-ci

quam stirps generosa.

qu'une origine noble.

Etsi ille erat

Bien qu'il fût

summo genere domestico,

d'une très-haute famille de-son-pays,

tamen Macedones

cependant les Macédoniens

ferebant indigne

supportaient avec-mécontentement

eum aliquando

lui quelquefois

anteponi sibi :

être préféré à eux-mêmes ;

neque tamen

et cependant il ne serait pas vrai de dire

non patiebantur;

qu'ils ne le souffraient pas ;

vincebat enim omnes

en effet il surpassait tous

cura, vigilantia,

par le soin, la vigilance,

patientia, calliditate

la patience, l'habileté

et celeritate ingenii.

et la promptitude de génie.

Hic peradolescentulus

Celui-ci étant tout-à-fait-jeune homme

accessit ad amicitiam

s'approcha de l'amitié

Philippi, filii Amyntae,

de Philippe, fils d'Amyntas,

temporeque brevi

et en un temps court

pervenit

il arriva

in intimam familiaritatem :

à son intime amitié :

indoles enim virtutis

en effet le penchant à la vertu

fulgebat jam

brillait déjà

in adolescentulo.

dans lui tout-jeune-homme.

Itaque

En-conséquence

habuit eum ad manum,

il (Philippe) eut lui sous la main,

loco scribae ;

au rang de secrétaire;

quod apud Graecos

ce qui chez les Grecs

est multo honorificentius

est beaucoup plus honorable

quam apud Romanos :

que chez les Romains :

nam apud nos scribae

car chez nous les secrétaires

revera

en-réalité

existimantur mercenarii,

sont réputés mercenaires,

sicut sunt ;

comme ils le sont en effet;

et apud illos contrario

et chez ceux-là au-contraire

nemo

personne

admittitur ad id officium ,

n'est admis à cet emploi,

nisi loco honesto,

sinon d'une situation (naissance) honorable,

et fide

et d'une loyauté

et industria cognita,

et d'une activité reconnues,

quod est necesse

parce qu'il est nécessaire

eum esse participem

lui être ayant-participation

omnium consiliorum.

à toutes les résolutions.

Tenuit

Il occupa

hunc locum amicitiae

ce poste d'amitié

apud Philippum

auprès de Philippe

septem annos.

pendant sept ans.

Illo interfecto,

Celui-là ayant été tué,

fuit eodem gradu

il fut au même rang

apud Alexandrum

auprès d'Alexandre

tredecim annos.

pendant treize ans.

Novissimo tempore,

Dans le dernier temps,

praefuit etiam

il fut-à-la-tête même

alteri alae equitum,

de l'un-des-deux corps de cavaliers,

quae appellabatur

qui était appelé

Hetaerice.

Hétéricé.

Adfuit autem semper

Mais il assista toujours

utrique

l'un-et-l'autre

consilio,

dans le conseil,

et habitus est particeps

et fut tenu ayant-participation

omnium rerum.

à toutes les affaires.

 

Commenter cet article