CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. II

Publié le par GO

CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. II

 

 

 

Pater mature decessit. Ipse adulescentulus propter affinitatem P- Sulpicii, qui tribunus plebi interfectus est, non expers fuit illius periculi. Namque Anicia, Pomponii consobrina, nupserat Seruio, fratri Sulpicii. Itaque interfecto Sulpicio, posteaquam uidit Cinnano tumultu ciuitatem esse perturbatam neque sibi dari facultatem pro dignitate uiuendi, quin alterutram partem offenderet, dissociatis animis ciuium, cum alii Sullanis, alii Cinnanis fauerent partibus, idoneum tempus ratus studiis obsequendi suis, Athenas se contulit. Neque eo setius adulescentem Marium hostem iudicatum iuuit opibus suis, cuius fugam pecunia subleuauit. Ac ne illa peregrinatio detrimentum aliquod afferret rei familiari, eodem magnam partem fortunarum traiecit suarum.

 

Son père mourut de bonne heure. Étant fort jeune encore, il ne fut pas exempt de péril, à cause de son affinité avec Publius Sulpicius, qui fut tué étant tribun du peuple : car Anicia, cousine germaine d’Atticus, avait épousé Marcus Servius, frère de Publius Sulpicius. Ayant donc vu, après le meurtre de ce dernier, que la ville était troublée par le tumulte de Cinna, et qu’on ne lui donnait pas la faculté de vivre avec dignité, sans choquer l’un ou l’autre parti ; les esprits des citoyens étant désunis, tandis que les uns étaient pour la faction de Sylla, les autres pour celle de Cinna ; pensant que c’était un temps propre à suivre son goût pour l’étude, il se transporta à Athènes. Il n’en aida pas moins de ses moyens le jeune Marius, déclaré ennemi de la république, et le secourut de son argent dans sa fuite. De peur que cette expatriation n’apportât quelque dommage à ses biens, il fit passer aussi en Grèce une grande partie de sa fortune.

 

II. Pater

II. Son père

decessit mature.

mourut de-bonne-heure.

Ipse, adolescentulus,

Lui-même, tout-jeune-homme,

propter affinitatem

à-cause-de la (sa) parenté

P. Sulpicii,

de (avec) P. Sulpicius,

qui tribunus plebis

qui étant tribun du peuple

interfectus est,

fut tué,

non fuit expers

ne fut pas exempt

illius periculi :

de ce (du même) danger :

namque Anicia,

car Anicia,

consobrina Pomponii,

cousine-germaine de Pomponius Atticus,

nupserat M. Servio,

avait épousé M. Servius,

fratri Sulpicii.

frère de Sulpicius.

Itaque,

En-conséquence,

Sulpicio interfecto,

Sulpicius ayant été tué,

posteaquam vidit

après qu'il eut vu

civitatem

la cité

esse perturbatam

être bouleversée

tumultu Cinnano,

par les troubles de-Cinna,

neque facultatem

et la facilité

vivendi pro dignitate

de vivre selon sa dignité

dari sibi,

ne pas être donnée à lui-même,

quin offenderet

sans qu'il choquât

alterutram partem

l'un-ou-l'autre parti

(animis civium dissociatis,

(les cœurs des citoyens étant désunis,

quum alii faverent

alors que les uns favorisaient

partibus Sullanis,

le parti de-Sylla,

alii Cinnanis),

les autres celui de-Cinna),

ratus tempus idoneum

persuadé le moment être convenable

obsequendi suis studiis,

de (pour) suivre ses goûts,

se contulit Athenas.

il se transporta à Athènes.

Neque juvit secius eo

Et il n'aida pas moins pour cela

suis opibus

de ses ressources

adolescentem Marium,

le jeune Marius,

judicatum hostem;

déclaré ennemi public;

cujus sublevavit fugam

duquel il soulagea l'exil

pecunia.

de son argent.

Ac, ne illa peregrinatio

Et, de peur que ce voyage

afferret rei familiari

n'apportât à son bien de-famille

aliquod detrimentum,

quelque dommage,

trajecit eodem

il fit-passer au-même-endroit (à Athènes)

magnam partem

une grande partie

suarum fortunarum.

de ses biens.

 

Commenter cet article