CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. VII

Publié le par GO

CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. VII

 

 

 

Incidit Caesarianum ciuile bellum, cum haberet annos circiter sexaginta. Usus est aetatis uacatione neque se quoquam mouit ex urbe. Quae amicis suis opus fuerant ad Pompeium proficiscentibus, omnia ex sua re familiari dedit. Ipsum Pompeium coniunctum non offendit. Nullum ab eo habebat ornamentum, ut ceteri, qui per eum aut honores aut diuitias ceperant; quorum partim inuitissimi castra sunt secuti, partim summa cum eius offensione domi remanserunt. Attici autem quies tantopere Caesari fuit grata, ut uictor, cum priuatis pecunias per epistulas imperaret, huic non solum molestus non fuerit, sed etiam sororis filium et Q- Ciceronem ex Pompeii castris concesserit. Sic uetere instituto uitae effugit noua pericula.

 

La guerre civile de César éclata lorsque Atticus avait environ soixante ans. Il usa du privilège de son âge, et ne sortit pas de Rome. Il donna, de son bien, à ses amis partant pour se rendre auprès de Pompée, tout ce dont ils avaient besoin. Pompée lui-même ne s’offensa pas de ce qu’il n’était pas venu le rejoindre ; car il ne tenait de lui aucun bienfait éclatant, comme les autres, qui avaient acquis par son moyen ou des honneurs ou des richesses, et qui en partie suivirent son camp bien malgré eux, en partie restèrent chez eux, à son très grand mécontentement. Quant à l’inaction d’Atticus, elle fut tellement agréable à César, que, tandis qu’après sa victoire il imposait par ses lettres des contributions pécuniaires aux particuliers qui ne l’avaient point suivi, non seulement il n’inquiéta point Atticus, mais même il lui accorda la liberté du fils de sa soeur et celle de Quintus Cicéron, faits prisonniers au camp de Pompée. Ce fut ainsi qu’en suivant son ancienne règle de conduite, il évita de nouveaux périls.

 

VII . Bellum civile

VII. La guerre civile

Caesarianum

de-César

incidit

tomba (arriva)

quum haberet

lorsqu'il avait

circiter sexaginta annos.

environ soixante ans.

Usus est vacatione aetatis

Il profita de l'exemption de l'âge

neque se movit quoquam

et ne se bougea pour aller nulle-part

ex urbe.

hors de la ville.

Dedit

Il donna

ex sua re familiari

sur son bien de-famille

omnia quae fuerant opus

toutes les choses qui étaient un besoin

suis amicis

pour ses amis

proficiscentibus

partant

ad Pompeium.

vers Pompée.

Non offendit

Il ne choqua pas

Pompeium ipsum

Pompée lui-même

conjunctum

qui était uni à lui par parenté

(habebat enim ab eo

(car il n'avait reçu de lui

nullum ornamentum),

aucune dignité),

ut ceteri,

comme tous-les-autres,

qui ceperant per eum

qui avaient acquis par lui

aut honores aut divitias :

ou des honneurs ou des richesses :

quorum partim

desquels une partie

secuti sunt castra

suivirent son camp (ses drapeaux)

invitissimi,

tout-à-fait-malgré-eux,

partim

une partie

remanserunt domi

restèrent dans leurs foyers

cum summa offensione

avec un extrême mécontentement

ejus.

de lui.

Quies autem Attici

D'autre-part l'inaction d'Atticus

fuit tantopere grata Caesari

fut tellement agréable à César

ut, quum victor

que, lorsque vainqueur

imperaret pecunias

il commandait des sommes-d'argent

privatis

aux particuliers

per epistolas,

par lettres,

non solum

non-seulement

non fuerit molestus huic,

il ne fut pas déplaisant pour celui-ci

sed etiam concesserit

mais encore lui accorda (remit)

filium sororis

le fils de sa saur

et Q. Ciceronem

et Q. Cicéron

ex castris Pompeii.

du camp de Pompée.

Sic vetere instituto vitae

Ainsi par son ancien plan de vie

effugit nova pericula.

il échappa à de nouveaux dangers.

 

Commenter cet article