CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. XIV

Publié le par GO

CORNELIUS NEPOS, VIES DES GRANDS CAPITAINES, ATTICUS, CHAP. XIV

 

 

 

Nemo in conuiuio eius aliud acroama audiuit quam anagnosten; quod nos quidem iucundissimum arbitramur: neque umquam sine aliqua lectione apud eum cenatum est, ut non minus animo quam uentre conuiuae delectarentur. Namque eos uocabat, quorum mores a suis non abhorrerent. Cum tanta pecuniae facta esset accessio, nihil de cotidiano cultu mutauit, nihil de uitae consuetudine, tantaque usus est moderatione, ut neque in sestertio uicies, quod a patre acceperat, parum se splendide gesserit neque in sestertio centies affluentius uixerit, quam instituerat, parique fastigio steterit in utraque fortuna. Nullos habuit hortos, nullam suburbanam aut maritimam sumptuosam uillam, neque in Italia, praeter Arretinum et Nomentanum, rusticum praedium, omnisque eius pecuniae reditus constabat in Epiroticis et urbanis possessionibus. Ex quo cognosci potest usum eum pecuniae non magnitudine, sed ratione metiri solitum.

 

Jamais, à sa table, d’autre divertissement que la voix d’un lecteur ; et c’est pour nous la plus agréable. Jamais on ne mangea chez lui sans quelque lecture, afin que les convives n’y goûtent pas moins le plaisir de l’esprit que celui de la bonne chère ; car il invitait des hommes dont les moeurs n’étaient pas éloignées des siennes. Quoiqu’il se fût fait une si grande augmentation à son bien, il ne changea rien de son train journalier, rien de son genre accoutumé de vie ; et il usa d’une si grande modération qu’il ne figura pas peu splendidement avec les deux millions de sesterces qu’il avait reçus de son père, qu’il ne vécut pas dans une plus grande abondance avec dix millions, qu’il n’avait commencé de vivre, et qu’il se tint au même degré dans l’une et l’autre fortune. Il n’eut ni jardin, ni maison somptueuse dans les faubourgs de Rome ou aux bords de la mer ; ni bien de campagne en Italie, excepté ceux d’Ardée et de Nomente ; et tout son revenu consistait dans ses possessions d’Épire et de la ville. D’où l’on peut juger qu’il avait coutume de mesurer l’usage des richesses, non sur la quantité, mais sur la raison.

 

XIV. Nemo

XIV. Personne

in convivio ejus

dans le repas (à la table) de lui

audivit aliud acroama

n'entendit un autre concert

quam anagnosten :

qu'un lecteur :

quod nos quidem

concert que nous à la vérité

arbitramur

nous jugeons

jucundissimum ;

le plus agréable ;

neque unquam

et jamais

coenatum est apud eum

on ne dîna chez lui

sine aliqua lectione,

sans entendre quelque lecture,

ut convivae delectarentur

afin que les convives fussent charmés

non minus animo

non moins par l'esprit

quam ventre.

que par l'estomac.

Namque vocabat eos

Car il invitait ces (des) gens

quorum mores

dont les goûts

non abhorrerent a suis.

ne fussent-pas-éloignés des siens.

Quum tanta accessio

Bien qu'un si-grand accroissement

pecuniae

d'argent

facta est,

eût été fait à sa fortune,

mutavit nihil

il ne changea rien

de cultu quotidiano,

à son train de-chaque-jour,

nihil de consuetudine vitae ;

rien à son habitude (genre) de vie ;

ususque est

et il usa

moderatione tanta

d'une modération si-grande

ut neque in vicies sestertio

que ni avec les vingt-fois cent-mille-sesterces

quod acceperat a patre

qu'il avait reçus de son père

se gesserit

il ne se comporta (ne vécut)

parum splendide,

trop peu brillamment,

neque in centies sestertio

ni avec les cent-fois cent-mille-sesterces

vixerit affluentius

il ne vécut plus abondamment

quam instituerat,

qu'il avait commencé,

steteritque fastigio pari

et qu'il se tint à une hauteur égale

in utraque fortuna.

dans l'une-et-l'autre fortune.

Habuit nullos hortos,

Il n'eut pas-de jardins,

nullam villam sumptuosam

aucune villa somptueuse

suburbanam

située-dans-les-faubourgs

aut maritimam,

ou située-au-bord-de-la-mer,

neque praedium rusticum

ni de bien de-campagne

in Italia,

en Italie,

praeter Ardeatinum

excepté celui d'-Ardée

et Nomentanum ;

et celui de-Nomente ;

omnisque reditus pecuniae

et tout le revenu d'argent

ejus

de lui

constabat

reposait

in possessionibus Epiroticis

sur ses propriétés d'-Epire

et urbanis.

et de-la-ville (de Rome).

Ex quo potest cognosci

D'après quoi il peut être reconnu

eum solitum

lui avoir été accoutumé

metiri usum pecuniae

à mesurer (régler) l'usage de l'argent

non magnitudine,

non sur la grandeur de son bien,

sed ratione.

mais sur la raison.

 

Commenter cet article