CICERON, PRO MILONE, CHAP. VI

Publié le par GO

CICERON, PRO MILONE, CHAP. VI

 

 

 

Itaque ego ipse decreui, cum caedem in Appia factam esse constaret, non eum qui se defendisset contra rem publicam fecisse, sed, cum inesset in re uis et insidiae, crimen iudicio reseruaui, rem notaui. Quod si per furiosum illum tribunum senatui quod sentiebat perficere licuisset, nouam quaestionem nullam haberemus. Decernebat enim, ut ueteribus legibus, tantum modo extra ordinem, quaereretur. Diuisa sententia est, postulante nescio quo: nihil enim necesse est omnium me flagitia proferre. Sic reliqua auctoritas senatus empta intercessione sublata est. At enim Cn- Pompeius rogatione sua et de re et de causa iudicauit: tulit enim de caede quae in Appia uia facta esset, in qua P- Clodius occisus esset. Quid ergo tulit? nempe ut quaereretur. Quid porro quaerendum est? Factumne sit? at constat. A quo? at paret. Vidit igitur, etiam in confessione facti, iuris tamen defensionem suscipi posse. Quod nisi uidisset posse absolui eum qui fateretur, cum uideret nos fateri, neque quaeri umquam iussisset, nec uobis tam hanc salutarem in iudicando litteram quam illam tristem dedisset. Mihi uero Cn- Pompeius non modo nihil grauius contra Milonem iudicasse, sed etiam statuisse uidetur quid uos in iudicando spectare oporteret. Nam qui non poenam confessioni, sed defensionem dedit, is causam interitus quaerendam, non interitum putauit. Iam illud ipse dicet profecto, quod sua sponte fecit, Publione Clodio tribuendum putarit an tempori.

 

Aussi j'ai moi-même posé en principe qu'un meurtre ayant été commis sur la voie Appia, l'agresseur seul avait porté atteinte à l'ordre public; mais comme cette affaire présentait le double caractère de la violence et de la préméditation, j'ai blâmé le fait en lui-même, et renvoyé l'instruction aux tribunaux. Si ce tribun furieux avait permis au sénat d'exprimer sa volonté tout entière, nous n'aurions pas aujourd'hui une commission nouvelle. Le sénat voulait que cette cause fût jugée hors de rang, mais suivant les anciennes lois. La division fut demandée par un homme que je ne veux pas nommer : il n'est point nécessaire de dévoiler les turpitudes de tous. Alors, grâce à une opposition vénale, la seconde partie de la proposition ne fut pas décrétée. Mais, ajoute-t-on, Pompée a prononcé par sa loi sur l'espèce même de la cause; car cette loi a pour objet le meurtre commis sur la voie Appia, où Clodius a péri. Eh bien ! qu'a donc ordonné Pompée? Qu'on informera. Sur quoi? sur le fait? --- Il n'est pas contesté. Sur l'auteur? --- Tout le monde le connait. Pompée a donc vu que, nonobstant l'aveu du fait, on peut se justifier par le droit. S'il n'avait pas senti qu'un accusé peut être absous, même après cet aveu, dès lors que nous convenions du fait, il n'aurait pas ordonné d'autres informations; il ne vous aurait pas remis le double pouvoir d'absoudre ou de condamner. Loin donc qu'il ait rien préjugé contre Milon, Pompée me semble vous avoir tracé la marche que vous devez suivre dans ce jugement; car celui qui, sur l'aveu de l'accusé, ordonne, non pas qu'il soit puni, mais qu'il se justifie, pense qu'on doit informer sur la cause, et non sur l'existence du meurtre. Sans doute il nous dira lui-même si, ce qu'il a fait de son propre mouvement, il a cru le devoir faire par égard pour Clodius, ou pour les circonstances.

 

VI. Itaque

VI. Aussi

ego ipse decrevi,

moi-même j'ai décidé,

quum constaret

comme il était constant

caedem esse factam

un meurtre avoir été fait (commis)

in Appia,

sur la voie Appienne,

non eum,

non pas celui-là,

qui se defendisset,

qui s'était défendu,

fecisse

avoir agi

contra rempublicam ;

contre la république ;

sed, quum inesset in re

mais, comme il y-avait dans l'affaire

vis et insidiae,

de la violence et des embûches,

reservavi crimen judicio,

j'ai réservé le crime pour un jugement,

notavi rem.

j'ai blâmé le fait.

Quod si licuisset senatui

Que s'il avait été permis au sénat

perillum tribunum furiosum

par ce tribun furieux

perficere quod sentiebat,

d'accomplir ce qu'il pensait

haberemus nunc

nous n'aurions maintenant

nullam quaestionem novam :

aucune commission nouvelle :

decernebat enim,

il décrétait en effet,

ut quaereretur

qu'il serait jugé

veteribus legibus,

d'après les anciennes lois,

tantummodo

seulement

extra ordinem.

en dehors de l'ordre.

Sententia est divisa,

La proposition a été divisée ,

nescio quo postulante ;

je ne sais qui le demandant ;

est enim nihil necesse

car il n'est en rien nécessaire

me proferre

moi mettre-au-jour

flagitia omnium.

les turpitudes de tous.

Sic reliqua auctoritas

Ainsi le reste de l'autorité

senatus,

du sénat,

intercessione emta,

l'opposition ayant été achetée,

est sublata.

a été enlevé.

At enim Cn. Pompeius

Mais Cn. Pompée

sua rogatione

par sa loi

judicavit et de re

a jugé et touchant le fait

et de causa :

et touchant le motif :

tulit enim de caede,

car il l'a proposée touchant le meurtre,

quae esset facta in Appia,

qui avait été commis sur la voie Appienne,

in qua P. Clodius

dans lequel P. Clodius

fuit occisus.

a été tué.

Quid ergo tulit?

Qu'a-t-il donc proposé ?

nempe ut quaereretur.

assurément qu'il fût informé.

Quid porro

Or quoi

est quaerendum ?

est à-informer?

Sitne factum ?

Si la chose a été faite ?

At constat.

Mais cela est-constant.

A quo ? At patet.

Par qui ? Mais cela est-clair.

Vidit igitur,

Il a donc vu,

etiam in confessione facti,

même dans l'aveu du fait,

tamen defensionem juris

cependant la défense du droit

posse suscipi.

pouvoir être entreprise.

Quod nisi vidisset,

Que s'il n'avait pas vu,

eum, qui fateretur,

celui-là, qui avouait,

posse absolvi ;

pouvoir être absous ;

quum videret nos fateri,

alors qu'il voyait nous avouer,

neque jussisset unquam

et il n'aurait jamais ordonné

quaeri,

une commission d'enquête être établie,

nec dedisset vobis

et il n'aurait pas donné à vous

in judicando

dans l'action-de-juger

hanc litteram salutarem

cette lettre salutaire

tam, quam illam tristem.

aussi bien que cette lettre funeste.

Cn. vero Pompeius

Mais Cn. Pompée

videtur mihi non modo

paraît à moi non seulement

judicasse nihil gravius

n'avoir jugé rien de bien-sévère

contra Milonem,

contre Milon,

sed etiam statuisse,

mais encore avoir établi (réglé),

quid oporteret

ce qu'il faudrait

vos spectare

vous avoir-en-vue

in judicando.

en jugeant.

Nam qui dedit confessioni

Car celui qui a donné à l'aveu

non poenam,

non pas une peine,

sed defensionem,

mais le droit-de-défense,

is putavit

celui-là a pensé

causam interitus

la cause de la mort

quaerendam,

être à-rechercher,

non interitum.

non pas la mort elle-même.

Jam ipse profecto dicet

Bientôt lui-même assurément dira

putaritne illud,

s'il a pensé cela,

quod fecit sua sponte,

qu'il a fait de son propre-mouvement,

tribuendum

devoir être accordé

Publio Clodio,

à Publius Clodius,

an tempori.

ou à la circonstance.

 

Publié dans CICERON - PRO MILONE

Commenter cet article