CICERON, PRO MILONE, CHAP. XV

Publié le par GO

CICERON, PRO MILONE, CHAP. XV

 

 

 

At quod erat tempus? Clarissimus et fortissimus consul, inimicus Clodio, {P- Lentulus,} ultor sceleris illius, propugnator senatus, defensor uestrae uoluntatis, patronus publici consensus, restitutor salutis meae; septem praetores, octo tribuni plebei, illius aduersarii, defensores mei; Cn- Pompeius, auctor et dux mei reditus, illius hostis, cuius sententiam senatus {omnis} de salute mea grauissimam et ornatissimam secutus est, qui populum Romanum est cohortatus, qui cum de me decretum Capuae fecisset, ipse cunctae Italiae cupienti et eius fidem imploranti signum dedit, ut ad me restituendum Romam concurrerent; omnium denique in illum odia ciuium ardebant desiderio mei, quem qui tum interemisset, non de impunitate eius, sed de praemiis cogitaretur. Tamen se Milo continuit, et P- Clodium in iudicium bis, ad uim numquam uocauit. Quid? priuato Milone et reo ad populum accusante P- Clodio, cum in Cn- Pompeium pro Milone dicentem impetus factus est, quae tum non modo occasio, sed etiam causa illius opprimendi fuit! Nuper uero cum M- Antonius summam spem salutis bonis omnibus attulisset, grauissimamque adulescens nobilissimus rei publicae partem fortissime suscepisset, atque illam beluam, iudici laqueos declinantem, jam inretitam teneret, qui locus, quod tempus illud, di immortales, fuit! cum se ille fugiens in scalarum tenebris abdidisset, magnum Miloni fuit conficere illam pestem nulla sua inuidia, M- uero Antoni maxima gloria? . Quid? comitiis in campo quotiens potestas fuit! cum ille in saepta ruisset, gladios destringendos, lapides iaciendos curauisset; dein subito, uoltu Milonis perterritus, fugeret ad Tiberim, uos et omnes boni uota faceretis, ut Miloni uti uirtute sua liberet.

 

Nous avions alors un consul, ennemi de Clodius, P. Lentulus, mon vengeur, dont le noble courage a constamment défendu le sénat, soutenu vos décrets, maintenu le voeu général, et par qui je me suis vu rétabli dans tous mes droits. Sept préteurs, huit tribuns, s'étaient prononcés pour moi contre ce factieux. Pompée, qui a préparé et conduit ce grand événement, était en guerre avec lui; son avis, conçu dans les termes les plus énergiques et les plus honorables, fut adopté par le sénat tout entier; il exhorta le peuple romain en ma faveur, et par un décret rendu à Capoue, comblant le désir de l'Italie entière, il donna partout le signal de se rassembler à Rome pour m'y rétablir. En un mot, le regret de mon absence allumait contre Clodius la haine de tous les citoyens : si dans ce moment quelqu'un lui eût ôté la vie, on n'aurait point parlé de l'absoudre; on n'eût songé qu'à lui décerner des récompenses. Milon cependant s'est contenu : il l'a cité deux fois devant les tribunaux; jamais il ne l'a provoqué au combat. Et quand, après son tribunat, il fut accusé par Clodius devant le peuple, et que Pompée, qui parlait pour lui , fut assailli par les factieux, quelle occasion, je dis plus, quel juste sujet n'avait-il pas de le faire périr? Dans ces derniers temps même, lorsque, ranimant l'espoir de tous les gens de bien, Antoine, ce jeune citoyen de la plus illustre naissance, eut pris avec courage la défense de la république, et que déjà il tenait enlacé ce monstre qui se débattait pour échapper à la sévérité des tribunaux, dieux immortels! quel lieu, quel moment? quand le lâche se fut caché sous un escalier obscur, qu'en eût-il coûté à Milon de l'exterminer, sans que personne en murmurât, et en comblant Antoine d'une gloire éclatante? Combien de fois a-t-il pu le faire aux comices du Champ de Mars, ce jour surtout où Clodius avait forcé les barrières, à la tête d'une troupe armée d'épées et de pierres, et que tout à coup, effrayé à l'aspect de Milon, il s'enfuit vers le Tibre, pendant que tous les honnêtes gens avec vous formaient des voeux pour qu'il plût à celui-ci de se servir de son courage !

 

XV. Atqui erat

XV. Or était (il y avait)

id temporis

dans ce temps

consul clarissimus

un consul très illustre

et fortissimus,

et très courageux,

inimicus Clodio,

ennemi de Clodius,

P. Leutulus,

P. Lentulus,

ultor sceleris illius,

vengeur de la scélératesse de cet homme,

propugnator senatus,

champion du sénat,

defensor vestrae voluntatis,

défenseur de votre volonté,

patronus

protecteur

illius consensus publici,

de cet assentiment public,

restitutor meae salutis ;

restaurateur de mon salut;

septem praetores;

sept préteurs;

octo tribuni plebis,

huit tribuns du peuple,

adversarii illius,

adversaires de celui-là (de Clodius),

mei defensores ;

mes défenseurs ;

Cn. Pompeius auctor

Cn. Pompée promoteur

et dux mei reditus,

et guide de mon retour,

hostis illius ;

ennemi de celui-là (de Clodius) ;

cujus omnis senatus

duquel tout le sénat

est secutus sententiam

suivit l'avis

gravissimam

très énergique

et ornatissimam

et très bien-exposé

de mea salute ;

touchant mon salut;

qui est cohortatus

qui exhorta

populum romanum ;

le peuple romain ;

qui, quum feeit Capuae

qui, alors qu'il fit à Capoue

decretum de me,

un décret sur moi,

ipse dedit signum

lui-même donna le signal

cunctae Italiae cupienti,

à toute l'Italie qui le désirait,

et imploranti fidem ejus,

et qui implorait la foi de lui,

ut concurrerent Romam

que l'on accourût à Rome

ad me restituendum.

pour me réintégrer.

Tum denique

Alors enfin

desiderio mei

par le regret de moi

omnia odia civium

toutes les haines des citoyens

ardebant in illum :

étaient enflammées contre lui :

quem si qui

lequel si quelqu'un

interemisset tum,

avait tué alors,

non cogitaretur

on n'aurait pas songé

de impunitate ejus,

à l'impunité de lui,

sed de praemiis.

mais aux récompenses à lui donner.

Tamen Milo se continuit,

Cependant Milon se contint,

et vocavit bis P. Clodium

et il appela deux fois P. Clodius

ad judicium,

à un jugement,

nunquam ad vim.

jamais à la violence.

Quid? Milone privato,

Quoi ? Milon étant simple-particulier,

et reo ad populum,

et étant accusé devant le peuple,

P. Clodio accusante,

P. Clodius étant-l'accusateur,

quum impetus est factus

lorsqu'une irruption fut faite

in Cn. Pompeium

sur Cn. Pompée

dicentem pro Milone ;

parlant pour Milon ;

non modo quae occasio,

non seulement quelle occasion,

sed etiam causa

mais encore quelle raison

fuit tum

ne fut pas alors

illius opprimendi?

de l'écraser?

Nuper vero

Mais récemment,

quum M. Antonius

lorsque M. Antonius

attulisset

avait apporté

summam spem salutis

le plus grand espoir de salut

omnibus bonis,

à tous les bons citoyens,

nobilissimusque adolescens

et que ce très noble jeune homme

suscepisset fortissime

avait pris sur lui très courageusement

partem gravissimam

une part très lourde

reipublicae,

de la république,

atque teneret jam irretitam

et qu'il tenait déjà enlacée

illam belluam,

cette bête-féroce,

declinantem laqueos

qui-fuyait les lacs

judicii ;

d'un jugement;

qui locus,

quel lieu favorable,

quod tempus fuit illud?

quel temps propice fut celui-là?

dii immortales!

dieux immortels !

quum ille fugiens

lorsque celui-là fuyant

se abdidisset

se fut caché

in tenebras scalarum,

dans l'obscurité d'un escalier,

fuit magnum Miloni

était-il difficile pour Milon

conficere illam pestem,

d'exterminer ce fléau,

nulla invidia

aucune haine

sua,

n'étant sienne (ne s'attachant à lui)

maxima vero gloria

mais avec la plus grande gloire

Antonii ?

d'Antoine?

Quid? quoties

Eh ! combien de fois

potestas fuit

le pouvoir de le tuer ne fut-il pas à Milon

comitiis in campo ?

aux comices dans le champ de Mars?

quum ille irrupisset

lorsque celui-là avait fait-invasion

in septa,

dans les enceintes,

curasset

qu'il avait pris-soin

gladios destringendos,

d'épées devant être tirées,

lapides jaciendos,

de pierres devant être jetées,

deinde subito,

qu'ensuite tout à coup,

perterritus vultu Milonis,

épouvanté par le visage de Milon,

fugeret ad Tiberim,

il fuyait vers le Tibre,

vos et omnes boni

que vous et tous les bons citoyens

faceretis vota,

vous faisiez des vœux,

ut liberet Miloni

pour qu'il plût à Milon

uti sua virtute.

d'user de son courage.

 

Publié dans CICERON - PRO MILONE

Commenter cet article