CICERON, PRO MILONE, CHAP. XXIX

Publié le par GO

CICERON, PRO MILONE, CHAP. XXIX

 

 

 

Non, timeo, iudices, ne odio inimicitiarum mearum inflammatus libentius haec in illum euomere uidear quam uerius. Etenim si praecipuum esse debebat, tamen ita communis erat omnium ille hostis, ut in communi odio paene aequaliter uersaretur odium meum. Non potest dici satis, ne cogitari quidem, quantum in illo sceleris, quantum exiti fuerit. Quin sic attendite, iudices. Nempe haec est quaestio de interitu P- Clodi. Fingite animis -- liberae sunt enim nostrae cogitationes, et quae uolunt sic intuentur ut ea cernimus quae uidemus -fingite igitur cogitatione imaginem huius condicionis meae, si possim efficere ut Milonem absoluatis, sed ita, si P- Clodius reuixerit. Quid uoltu extimuistis? quonam modo ille uos uiuus adficeret, quos mortuus inani cogitatione percussit? Quid! si ipse Cn- Pompeius, qui ea uirtute ac fortuna est ut ea potuerit semper quae nemo praeter illum, si is, inquam, potuisset aut quaestionem de morte P- Clodi ferre aut ipsum ab inferis excitare, atrum putatis potius facturum fuisse? Etiam si propter amicitiam uellet illum ab inferis euocare, propter rem publicam fecisset. Eius igitur mortis sedetis ultores, cuius uitam si putetis per uos restitui posse, nolitis; et de eius nece lata quaestio est, qui si lege eadem reuiuiscere posset, lata lex numquam esset. Huius ergo interfector si esset, in confitendo ab eisne poenam timeret quos liberauisset? Graeci homines deorum honores tribuunt eis uiris qui tyrannos necauerunt. Quae ego uidi Athenis! quae aliis in urbibus Graeciae! quas res diuinas talibus institutas uiris! quos cantus, quae carmina! prope ad immortalitatis et religionem et memoriam consecrantur. Vos tanti conseruatorem populi, tanti sceleris ultorem non modo honoribus nullis adficietis, sed etiam ad supplicium rapi patiemini? Confiteretur, confiteretur, inquam, si fecisset, et magno animo et libenter fecisse se libertatis omnium causa, quod et ei non confitendum modo, uerum etiam praedicandum.

 

Et ne dites pas qu'emporté par la haine, je déclame avec plus de passion que de vérité contre un homme qui fut mon ennemi. Sans doute personne n'eut plus que moi le droit de le haïr mais c'était l'ennemi commun; et ma haine personnelle pouvait à peine égaler l'horreur qu'il inspirait à tous. Il n'est pas possible d'exprimer ni même de concevoir à quel point de scélératesse le monstre était parvenu. Et puisqu'il s'agit ici de la mort de Clodius, imaginez, citoyens, car nos pensées sont libres, et notre âme peut se rendre de simples fictions aussi sensibles que les objets qui frappent nos yeux; imaginez, dis-je, qu'il soit en mon pouvoir de faire absoudre Milon, sous la condition que Clodius revivra ---. Eh quoi! vous pâlissez ! quelles seraient donc vos terreurs, s'il était vivant, puisque, tout mort qu'il est, la seule pensée qu'il puisse revivre vous pénètre d'effroi ! Si Pompée lui-même, dont le courage et la fortune ont opéré des prodiges qui n'étaient possibles qu'à lui seul; si Pompée avait eu le choix, ou de poursuivre la mort de Clodius, ou de le rappeler à la vie, que pensez-vous qu'il eût préféré? Vainement l'amitié se serait fait entendre, il n'aurait écouté que l'intérêt de l'État. Vous siégez donc ici pour venger un homme à qui vous ne rendriez pas la vie, si vous en aviez le pouvoir; et ce tribunal a été érigé par une loi qui n'aurait pas été portée, si elle eût pu le faire revivre. Celui qui l'aurait tué craindrait-il donc, en l'avouant, d'être puni par ceux qu'il aurait délivrés? Les Grecs rendent les honneurs divins à ceux qui tuèrent des tyrans. Que n'ai-je pas vu dans Athènes et dans les autres villes de la Grèce? quelles fêtes instituées en mémoire de ces généreux citoyens ! quels hymnes! quels cantiques ! le souvenir, le culte même des peuples, consacrent leurs noms à l'immortalité. Et vous, loin de décerner des honneurs au conservateur d'un si grand peuple, au vengeur de tant de forfaits, vous souffrirez qu'on le traîne au supplice? S'il avait tué Clodius, il avouerait, oui, Romains, il avouerait qu'il l'a fait, qu'il l'a voulu faire pour sauver la liberté publique; et ce serait peu de l'avouer, il devrait même s'en glorifier.

 

XXIX. Non timeo,

XXIX. Je ne crains pas,

judices, ne videar

juges, que je ne paraisse

evomere haec in illum

vomir ces invectives contre lui

libentius quam verius,

avec plus de complaisance que de vérité,

inflammatus odio

enflammé par la haine

mearum inimicitiarum.

de mes inimitiés.

Etenim, etsi

En effet, bien que cette haine

debebat esse praecipuum,

devait (dût) être spéciale,

tamen ille erat ita

cependant celui-là était tellement

hostis communis omnium,

l'ennemi commun de tous,

ut meum odium versaretur

que ma haine se trouvait (se confondait)

paene aequaliter

presque également

in odio communi.

dans la haine commune.

Non potest dici satis,

Il ne peut pas être dit assez,

ne cogitari quidem,

ni même être imaginé,

quantum sceleris ,

combien de scélératesse,

quantum exitii

combien de perversité

fuerit in illo.

il y a eu en lui.

Quin attendite sic,

Bien plus soyez-attentifs ainsi (à ceci),

judices.

juges.

Nempe haec quaestio

Assurément cette commission

est de interitu P. Clodii.

est touchant la mort de P. Clodius.

Fingite animis :

Représentez-vous par vos esprits

nostrae enim cogitationes

car nos pensées

sunt liberae,

sont libres,

et intuentur sic

et elles contemplent ainsi

quae volunt,

les objets qu'elles veulent,

ut cernimus

comme nous distinguons

ea, quae videmus.

ceux que nous voyons.

Fingite igitur cogitatione

Représentez-vous donc par la pensée

imaginem

une image

hujus conditionis meae,

de cette condition mienne,

si possim efficere,

si je pouvais faire,

ut absolvatis Milonem ,

que vous absolviez Milon,

sed ita,

mais de telle sorte ( à cette condition),

si P. Clodius revixerit.

si P. Clodius revenait-à-la-vie.

Quid extimuistis

Pourquoi avez-vous montré-de-la-crainte

vultu ?

sur votre visage ?

Quonam modo ille vivus

De quelle manière celui-là vivant

vos afficeret,

vous affecterait-il,

quos mortuus percussit

vous que étant mort il a épouvantés

inani cogitatione?

par une vaine imagination ?

Quid?

Mais quoi ?

Si Cn. Pompeius ipse,

Si Cn. Pompée lui-même,

qui est ea virtute

qui est doué d'un tel courage

ac fortuna,

et d'une telle fortune,

ut potuerit semper ea,

qu'il a pu toujours faire ces choses,

quae nemo

que personne n'a pu faire

praeter illum ;

excepté lui ;

si is potuisset inquam ,

s'il avait pu, dis je,

ut ferre quaestionem

de même que décréter une information

de morte P. Clodii,

touchant la mort de P. Clodius,

sic excitare ipsum

aussi bien faire-sortir Clodius lui-même

ab inferis :

des enfers,

utrum putatis

lequel des deux pensez-vous

fuisse facturum potius ?

lui avoir dû faire de préférence ?

Etiamsi vellet

Quand même il eût voulu

propter amicitiam

à cause de son amitié

evocare illum ab inferis ,

évoquer lui des enfers,

non fecisset

il ne l'eût pas fait

propter rempublicam.

à cause de la république,

Sedetis igitur

Vous siégez donc

ultores mortis ejus,

vengeurs de la mort de cet homme,

cujus si putetis vitam

duquel si vous croyiez la vie

posse restitui per vos,

pouvoir être rétablie par vous,

nolletis ;

vous ne le voudriez pas ;

et quaestio est lata

et une commission a été décrétée

de nece ejus,

touchant le meurtre de cet homme,

qui si posset reviviscere

lequel s'il pouvait revivre

eadem lege,

par cette même loi,

lex esset nunquam lata.

la loi n'aurait jamais été portée.

Qui ergo esset

Or celui qui aurait été

interfector hujus,

le meurtrier de cet homme,

in confitendo

en avouant le fait

timeretne poenam

redouterait-il un châtiment

ab iis, quos liberavisset?

de la part de ceux qu'il aurait délivrés ?

Homines graeci

Les hommes grecs

tribuunt honores deorum

décernent les honneurs des dieux

iis viris ,

à ces hommes,

qui necaverunt tyrannos.

qui ont tué les tyrans.

Quae ego vidi Athenis !

Quels spectacles j'ai vus à Athènes !

quae

quels spectacles

in aliis urbibus Graeciae !

dans les autres villes de la Grèce !

quas res divinas

quelles cérémonies divines

institutas talibus viris !

établies pour de tels hommes !

quos cantus ! quae carmina !

quels chants ! quels hymnes !

consecrantur

ils sont divinisés

prope ad et religionem

presque jusqu'à la religion

et memoriam

et jusqu'à la mémoire

immortalitatis.

de l'immortalité.

Vos non modo afficietis

Vous non-seulement ne décorerez-vous

nullis honoribus

d'aucuns honneurs

conservatorem

le sauveur

tanti populi,

d'un si grand peuple,

ultorem tanti sceleris,

le vengeur d'une si grande scélératesse,

sed etiam patiemini

mais encore souffrirez-vous

rapi ad supplicium ?

lui être traîné au supplice ?

Confiteretur,

Il confesserait,

confiteretur, inquam ,

il confesserait, dis-je,

si fecisset,

s'il avait commis le meurtre,

se fecisse

lui l'avoir commis

et magno animo

et de grand cœur

et libente,

et d'un cœur content,

causa libertatis omnium :

pour la liberté de tous :

quod certe

ce qui assurément

non esset modo ei

n'aurait pas été seulement pour lui

confitendum,

à-avouer,

verum etiam

mais même

praedicandum.

à-proclamer.

 

Publié dans CICERON - PRO MILONE

Commenter cet article