HORACE, ART POETIQUE, VERS 436 à 452

Publié le par GO

HORACE, ART POETIQUE, VERS 436 à 452

 

 

An sit amicitia dignus. Si carmina condes,
Nunquam te fallant animi sub vulpe latentes.
Quintilio si quid recitares : « Corrige, sodes,
Hoc, aiebat, et hoc. » Melius te posse negares,
Bis terque expertum frustra : delere jubebat,                 440
Et male formatos incudi reddere versus.
Si defendere delictum quam vertere malles,
Nullum ultra verbum aut operam insumebat inanem,
Quin sine rivali teque et tua solus amares.
Vir bonus et prudens versus reprehendet inertes;   445
Culpabit duros ; incomptis allinet atrum
Transverso calamo signum ; ambitiosa recidet
Ornamenta ; parum Claris lucem dare coget ;
Arguet ambigue dictum; mutanda notabit :
Fiet Aristarchus. Non dicet : « Cur ego amicum           
450
Offendam in nugis? » — Hae nugae seria ducent
In mala derisum semel exceptumque sinistre.

 

fiance. Vous, si jamais vous faites des vers, ne soyez pas dupe de ces faux amis, cachés sous la peau du renard. Quand on lisait quelque chose à Quintilius : « Tenez , disait-il, corrigez-moi ceci, et cela encore. — Mais, impossible à moi de faire mieux ; je l'ai tenté deux ou trois fois en vain. — Effacez alors, et remettez sur l'enclume ces vers mal forgés. » — S'avisait-on de défendre une faute, au lieu de corriger : il ne disait plus mot, et, sans se donner une peine inutile, il vous laissait, seul et sans rival, vous adorer vous-même, à genoux devant votre génie. Ainsi fait un sage ami : critique judicieux, il n'a ni pitié ni excuse pour les vers lâches ou durs ; les vers négligés, il les efface d'un revers de plume ; il supprime l'emphase ambitieuse ; la phrase est un peu obscure: il vous force à l'éclaircir; il fait le procès aux mots équivoques; il marque tous les changements à faire : il devient un Aristarque enfin. Ce n'est pas lui qui dira : à quoi bon chicaner un ami pour des bagatelles? — Mais ces bagatelles, malheureux, elles auront des suites funestes, en livrant à la risée publique votre ami perdu sans retour.

 

an sit dignus amicitia.

s'il est digne de leur amitié.

Si condes carmina,

Si tu fais (quand tu feras) des vers,

animi

que les esprits ( les flatteurs )

latentes sub vulpe

qui-se-cachent sous la peau du renard

nunquam fallant te.

ne trompent jamais toi.

Si recitares

Lorsque vous lisiez

quid Quintilio,

quelque-chose à Quintilius,

aiebat :

il disait :

« Corrige hoc et hoc,

« Corrigez-moi ceci et cela,

« sodes. »

« s'il-vous-plaît. »

Negares te posse melius,

Si vous disiez ne-pouvoir-pas faire mieux,

expertum frustra

l'ayant essayé inutilement

bis terque :

deux-fois et trois-fois :

jubebat delere,

il ordonnait d'effacer,

et reddere incudi

et de rendre à l'enclume

versus male formatos.

les vers mal forgés.

Si malles

Si vous aimiez-mieux

defendere delictum

défendre une faute

quam vertere,

que de la corriger,

insumebat

il ne dépensait

nullum verbum ultra,

pas-une-seule parole en-plus,

aut operam inanem ,

et il ne prenait pas une peine inutile ,

quin amares

pour que vous n'aimassiez pas

teque et tua,

et vous-même et vos vers,

solus sine rivali.

seul et sans rival.

Vir bonus et prudens

L'homme bon et instruit

reprehendet versus inertes;

reprendra les vers plats ;

culpabit duros ;

il blâmera les vers durs ;

allinet signum atrum

il tracera une marque noire

calamo transverso

de son style ( de sa plume ) renversé

incomptis ;

sur les vers sans-élégance ;

recidet

il retranchera

ornamenta ambitiosa ;

les ornements prétentieux ;

coget dare lucem

il forcera de donner de la clarté

parum claris ;

aux vers peu clairs ;

arguet dictum

il critiquera ce qui sera dit

ambigue ;

d'une-manière-équivoque ;

notabit

il indiquera-par-une-marque

mutanda :

les passages à-changer :

fiet Aristarchus.

il se fera Aristarque.

Non dicet :

Et il ne dira point :

« Cur ego offendam

« Pourquoi, moi, offenserais-je

« amicum in nugis? »

« un ami dans des bagatelles ? »

Hae nugas

C'est que ces bagatelles

ducent in mala seria

entraîneront dans des maux sérieux

derisum semel

l'homme raillé une-fois

exceptumque sinistre.

et reçu d'une-manière-défavorable.

Publié dans HORACE - ART POETIQUE

Commenter cet article